Pour un déconfinement sécure au niveau local

Aujourd’hui beaucoup d’initiatives voient le jour pour parler du déconfinement et aussi de solutions concrètes de terrain qui peuvent remonter des élus et de leurs partenaires locaux. Mais à ce jour en Belgique, aucune initiative de villes en réseau n’existe sur les bonnes pratiques mises en place pour la sortie de la crise

Votre vote et vos idées pour un déconfinement sécure au niveau local sont essentiels, nous comptons sur vous pour nous donner votre feed-back d’ambassadeur de notre plateforme !

L’équipe du BeFUS asbl.

1- Sondage sur vos besoins pour un déconfinement sécure au niveau local

4 mai 2020 – 16 mai 2020

Phase sélectionnée. Phase 1: Sondage sur vos besoins pour un déconfinement sécure au niveau local

Le déconfinement soulève de nombreux défis quant aux quatre phénomènes ou domaines politiques (identifiés au sein du mémorandum 2020) qui constituent la base de l’insécurité et du sentiment d’insécurité, à savoir : l’inclusion, le vivre-ensemble sécure, la prévention des nuisances, la réhabilitation des auteurs et l’aide aux victimes.

Exprimez ici vos besoins en votant pour les thèmes qui vous intéressent en prioritéafin de développer ensemble la meilleure stratégie interdisciplinaire, intégrale et intégrée pour un déconfinement sécure au niveau local.

2- Résultats du sondage “Pour un déconfinement sécure au niveau local”

17 mai 2020 – 18 mai 2020

Phase sélectionnée. Phase 2: Résultats du sondage “Pour un déconfinement sécure au niveau local”

Afin de faire face à la situation inédite du déconfinement, les défis prioritaires à mettre en place au niveau local selon vous, concernent plus généralement les phénomènes d’inclusion des personnes (7) et de vivre-ensemble sécure (8). La majorité des répondants semble également intéressée par le développement commun d’une stratégie intégrale et intégrée au niveau local (8). La diminution des nuisances (1) et le suivi des auteurs et des victimes (1) ne semblent pas être des défis prioritaires pour vous actuellement.

Nous vous avons également posé des questions plus précises concernant chaque défi afin de cerner vos priorités. 

1° A la question : si vous estimez utile de développer une stratégie locale de déconfinement sécure, sur quels axes en priorité ? Voici vos réponses classées par ordre de priorité :

  • L’approche locale, intégrale et intégrée de prévention et de sécurité (7)
  • La communication : la communication de crise et les nouvelles technologies digitales de communication et de participation (6)
  • Le bien-être, les formations et les recrutements des professionnels de terrain (5)
  • L’évaluation des impacts du déconfinement sur le sentiment de sécurité (4)
  • Et dans une moindre mesure, l’impact du déconfinement sur l’économie locale et le financement des services communaux (1)

2° A la question relative aux priorités en termes d’inclusion des publics vulnérables, vous avez été nombreux à souligner l’importance de la participation citoyenne et de la proximité avec les services locaux et aussi de l’inclusion sociale : insertion socio-professionnelle, logement, soins de santé (7) surtout vis-à-vis de publics plus spécifiques comme la jeunesse (5), et les personnes souffrant de diverses assuétudes (4).  Vous avez manifesté un intérêt moindre pour échanger sur l’inclusion des publics migrants (3), l’inclusion numérique (3) et l’aide à la scolarité (2).

3° A la question relative au vivre ensemble sécure, les thèmes sur lesquels échanger en priorité sont pour vous :

  • L’espace public : son aménagement, son partage et la mobilité en son sein (7)
  • Les atteintes aux personnes : conflits, violences, discriminations, harcèlements et traite des êtres humains (6)
  • Les situations polarisantes et la montée des extrémismes violents (4)

Peu d’entre vous ont considéré les atteintes aux biens comme prioritaires (1) (vandalisme, vols et cybercriminalité).

4° Concernant la gestion des nuisances au niveau local, votre attention se porte sur deux thématiques en particulier :

  • La toxicomanie : consommations problématiques et trafic de stupéfiants (7)
  • Les nuisances et les incivilités : sonores, olfactives, visuelles, verbales (6)

La prostitution et le travail du sexe (3), la vie de nuit (2), la criminalité financière et politique (2) n’ont par contre pas retenu votre attention.

5° A la question concernant la réhabilitation des auteurs et l’accompagnement des victimes afin de promouvoir la justice alternative, les résultats sont partagés afin de déterminer s’il s’agit d’une priorité locale. Pour ceux ayant répondu qu’il s’agit d’une priorité, la majorité d’entre eux considèrent l’accompagnement des victimes comme étant prioritaire (3) par rapport au suivi des auteurs (1).

Malgré certaines nuances, lorsque l’on analyse les résultats des questions relatives à chaque défi, il semble clair que les quatre phénomènes ont attiré votre attention quant à la gestion transversale d’un déconfinement sécure au niveau local. C’est pourquoi, nous vous proposons 4 projets étant chacun représentatif d’un phénomène (l’inclusion, le vivre-ensemble sécure, la prévention des nuisances, la réhabilitation des auteurs et l’aide aux victimes) ainsi qu’un projet transversal, relatif à la stratégie intégrée et intégrale de déconfinement sécure au niveau local.

A partir du 19/05/2020, vous pouvez poster vos idées autour de ces phénomènes et commenter celles des autres afin de réfléchir ensemble à la meilleure stratégie interdisciplinaire, intégrale et intégrée à mettre en place afin d’assurer un déconfinement sécure au niveau local.

3- Partagez vos idées sur le déconfinement sécure au niveau local

19 mai 2020 – 31 mars 2021