6ème Conférence internationale sur l’observation de la criminalité et l’analyse criminelle

Catégories

Bruxelles Prévention et Sécurité a le plaisir d’organiser, en collaboration avec le Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC), avec l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et l’Observatoire national de la délinquance dans les transports (ONDT) la 6ème Conférence internationale sur l’observation de la criminalité et l’analyse criminelle du 4 au 6 novembre 2019 à Bruxelles.

Vous en trouverez ci-joint le programme.

Cet événement est gratuit et limité en capacité. L’inscription est obligatoire. Les personnes intéressées peuvent simplement envoyer un mail pour signifier leur intérêt, elles recevront alors un formulaire d’inscription.

Pour plus d’informations.

Journée de rencontre sur 25 ans de politique de prévention au niveau local, Louvain

Catégories

Le 13 septembre prochain, Louvain sera en fête pour les 25 ans de prévention au niveau local. A cette occasion, nous organisons une journée de rencontre nationale pour l’ensemble des villes et communes disposant d’un plan stratégique de sécurité et de prévention. Nous en profiterons également pour mettre en exergue les lignes de force de la prévention et jeter un coup d’œil sur les perspectives d’avenir.

A quoi pouvez-vous vous attendre en participant à l’événement ?

  • Un accueil par le bourgmestre de Louvain qui a été à l’origine de la politique locale de prévention, en tant de Ministre de l’Intérieur, il y a 25 ans.
  • Des expériences de terrain, présentées et compilées par les fonctionnaires de prévention dans une note stratégique.
  • Une présentation de quelques pratiques prometteuses flamandes, bruxelloises et wallonnes.
  • Sur le temps du midi, un grand marché de la prévention vous est proposé pour vous permettre de présenter vos projets et de vous inspirer d’autres villes et communes. Ce marché vous offrira incontestablement de riches opportunités de networking.
  • Un débat est en outre prévu avec des politiques au sujet de leur vision de l’avenir.
  • Un regard académique sur toutes ces expériences pratiques et sur la politique, suivi du discours de clôture qui sera prononcé par le Gouverneur du Brabant flamand.
  • Et cerise sur le gâteau : la réception de clôture, une occasion d’évoquer quelques souvenirs, mais aussi d’échafauder de nouveaux projets pour la politique locale de prévention et de sécurité de demain.

En pratique

  • Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire ici à l’événement. Une invitation officielle, accompagnée d’un programme plus détaillé, vous parviendra dans les meilleurs délais.
  • Attention, pour des raisons pratiques, le nombre de participants est limité à 2 personnes par ville ou commune. Soyez courtois : Si vous souhaitez venir accompagné de plus de 2 collègues, vous pouvez les inscrire sur une liste d’attente par mail à Evy De Muynck. Au cas où il reste des places, ils pourront éventuellement se joindre à vous.
  • Cette journée de rencontre sera organisée dans différents endroits de la Ville de Louvain. Vous serez donc amené à effectuer plusieurs déplacements de 5 à 10 minutes. Tous les lieux se situent également à proximité de la gare de Louvain.
  • Cette journée d’étude est gratuite. Nous vous remercions d’avance de bien vouloir nous prévenir à temps au cas où vous seriez empêché. Grâce aux places ainsi libérées, les personnes sur liste d’attente pourront assister à l’événement.

Un peu d’histoire

  • Les débuts remontent aux années ’80. Une période noire pour notre pays, qui fait face à plusieurs événements catastrophiques, dont le drame du Heysel et la bande de Nivelles. Ces événements ont non seulement un impact sur le sentiment de sécurité du citoyen, mais aussi sur l’organisation du travail policier et la politique de sécurité y afférente. L’augmentation de la criminalité grave et la diminution du taux d’élucidation contribuent à renforcer le sentiment d’insécurité au sein de la population. La police réagit en faisant de la recherche des auteurs de délits une priorité. En outre, la police communale procède à la désignation d’officiers de prévention, ce qui entraîne la mise en place d’une nouvelle politique de prévention policière.
  • En août 1985, un arrêté royal est publié en vue de la création d’une structure nationale de prévention de la criminalité qui doit permettre de mieux coordonner les pratiques de prévention existantes au sein de la police. Ce texte réglementaire donne immédiatement lieu à bon nombre d’initiatives que les autorités fédérales prendront encore par la suite dans le cadre de la prévention de la criminalité. Cette thématique s’inscrit alors de plus en plus dans une vaste politique de sécurité.
  • Un revirement survient au début des années ’90. La police n’est plus considérée comme le seul partenaire dans le domaine de la prévention de la criminalité. Un rôle important est dévolu aux autorités administratives. Le Ministre de l’Intérieur de l’époque, Louis Tobback, commence à organiser la prévention de la criminalité au niveau local. Il conclut notamment des contrats de sécurité et de prévention avec différentes villes et communes. Au cours des 25 dernières années, ce système va évoluer pour devenir celui que nous connaissons aujourd’hui : les plans stratégiques de sécurité et de prévention.
  • Les plans stratégiques de sécurité et de prévention d’aujourd’hui : Actuellement, 109 villes et communes en Belgique disposent d’un plan stratégique de sécurité et de prévention, qui leur permet d’obtenir des subsides du SPF Intérieur. Grâce à ces moyens supplémentaires, les villes et communes peuvent mener une politique de sécurité intégrale. Elles peuvent affecter ces moyens à la prévention de toutes sortes de formes de criminalité, comme le vol de vélo, les nuisances, les cambriolages, la radicalisation, … Le SPF Intérieur joue un rôle important dans le système des plans stratégiques de sécurité et de prévention. Il assure le suivi et l’évaluation des plans. Par ailleurs, des conseillers locaux se tiennent à la disposition des villes et communes pour les aider en leur fournissant des avis de fond. Il est un fait que cette forme de subside constitue une aide non négligeable pour les pouvoirs locaux. Ces moyens supplémentaires permettent aux villes et communes de recruter des gardiens de la paix, de mettre sur pied des campagnes de prévention, de mener des campagnes de sensibilisation efficaces pour la population, … Les citoyens prennent ainsi de plus en plus conscience de l’importance d’investir dans la prévention de la criminalité, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir.
  • Le système des plans stratégiques de sécurité et de prévention existe depuis pas moins de 25 ans. Les plans actuels sont en vigueur jusqu’au 31 décembre 2019. Un moment idéal pour jeter un regard vers l’avenir. Comme nous l’avons déjà souligné, les moyens octroyés au travers des plans stratégiques de sécurité et de prévention sont accueillis positivement par les villes et communes qui peuvent en bénéficier. Or, comme pour tout, ce système connaît aussi ses limites. Après 25 ans, il est peut-être temps de confronter cette forme de subsides aux défis actuels.

Les défis pour l’avenir

  • Aujourd’hui, 109 villes et communes perçoivent des moyens supplémentaires grâce à leur plan stratégique de sécurité et de prévention. Cela signifie qu’une grande partie des villes et communes ne bénéficient pas de ces subsides. Si elles souhaitent investir dans des projets de prévention de la criminalité, elles doivent utiliser leurs propres moyens ou dépendre de la zone de police locale.
  • Un premier défi pour l’avenir sera donc de veiller à offrir à ces villes et communes le soutien nécessaire à la mise en place d’une politique locale de sécurité intégrale et intégrée.
  • Un autre défi est la tendance actuelle à la fusion de communes, à la fusion de zones de police, ainsi qu’à la collaboration intercommunale. Il faut réfléchir à la façon dont les plans stratégiques de sécurité et de prévention peuvent répondre à cette tendance au sein de la société. Et peut-être examiner les possibilités de proposer des subsides au niveau de la zone de police au lieu de la commune uniquement. Nous pourrons ainsi impliquer davantage de villes et communes dans le système. Cela donne déjà matière à réfléchir.
  • Le financement actuel des plans stratégiques de sécurité et de prévention est critiqué. Pour l’octroi et la répartition des moyens, nous appliquons des critères hérités du passé, qui ne sont plus aussi pertinents aujourd’hui. Une réflexion sur un outil objectif d’octroi et de répartition semble dès lors s’imposer. Ce sera là le défi le plus difficile à relever. Il importe à cet égard d’impliquer un maximum de villes et communes, sans qu’il ne soit trop question de morcellement. C’est un must que de pouvoir encore utiliser cet outil efficacement.

Journée d’étude sur 25 ans de prévention : Louvain

  • A l’occasion des 25 ans des plans stratégiques de sécurité et de prévention, une journée d’étude sera organisée le jeudi 13 septembre prochain, à Louvain. Un moment idéal pour se pencher sur l’évolution des plans stratégiques de sécurité et de prévention au fil du temps, mais aussi et surtout une occasion par excellence de réfléchir aux défis que l’avenir nous réserve. Les fonctionnaires de prévention des 4 coins du pays pourront se réunir autour d’un brainstorming sur la nouvelle voie que pourraient emprunter ces plans. En outre, les villes et communes auront la possibilité de partager entre elles leurs bonnes pratiques en matière de prévention de la criminalité. Une belle occasion de se laisser inspirer par les idées d’ailleurs et d’apprendre d’autres villes et communes.

Infos

EUCPN European Crime Prevention Conference

Catégories

Les 19 et 20 février 2020, le European Crime Prevention Network (EUCPN) organise à Bruxelles une Conférence européenne sur la prévention de la criminalité. Le programme de cette conférence est le reflet du travail de l’EUCPN. A l’occasion des différents workshops, le Secrétariat de l’EUCPN présentera son output et proposera aux académiciens, responsables de projets et intervenants stratégiques une plate-forme leur permettant de mettre en avant et d’échanger leurs points de vue.

Les thèmes abordés porteront notamment sur la criminalité patrimoniale organisée (journée de focus UE, vol à la tire, etc.), la traite des êtres humains (campagne et étude), la criminalité environnementale (monitoring et futur plan d’action), la jeunesse, la cybercriminalité, la fraude, etc. Outre ces workshops, 4 séances plénières auront lieu et seront l’occasion de se pencher sur le concept de prévention de la criminalité, l’évaluation des initiatives de prévention de la criminalité, les trucs et astuces pour obtenir un financement européen, mais aussi de discuter de l’avenir de la prévention de la criminalité au sein de l’Union européenne.

Coronavirus COVID-19

Catégories

Chers membres, partenaires, anciens et amis,

Conformément aux directives du Conseil national de sécurité belge, le Forum belge prend des mesures pour contribuer à limiter la propagation du COVID-19. Le Forum belge reste ouvert et continuera à faire une analyse de qualité de tous les sujets que nous traitons pour nos membres, nos partenaires, la presse et le grand public. La manière dont nous partagerons cette analyse changera. Il n’y aura pas d’événements impliquant un public physique jusqu’à nouvel ordre. Les réunions de moindre importance et non essentielles seront reportées ou tenues à distance. Mais vous pouvez toujours vous attendre à recevoir les publications du Forum Belge dans votre boîte de réception. Le moyen le plus simple de nous joindre est de nous envoyer un mail, qui vous mettra en contact avec un membre de notre équipe. Ces mesures prendront effet à partir d’aujourd’hui, 14 mars 2020. Nous réévaluerons notre approche au fur et à mesure de l’évolution de la situation et communiquerons immédiatement tout changement ou mise à jour.
En attendant, nous espérons que vous et vos proches resterez sains et saufs. Merci pour votre compréhension et votre soutien continu.

Laetitia NOLET, Coordinatrice du Forum belge pour la prévention et la sécurité urbaine asbl

Le Forum belge pour la prévention et la sécurité dans les villes souhaite informer ses membres et les non-membres sur le coronavirus et les mesures (préventives) prises autour de celui-ci. Dans l’article ci-dessous, vous trouverez les différentes mesures et recommandations du gouvernement.

Le Conseil National de Sécurité a pris ce mardi 17 mars 2020 la décision de renforcer les mesures déjà prises pour lutter contre le coronavirus. Ces nouvelles mesures entrent en vigueur ce mercredi 18 mars 2020 à 12h et resteront d’application au moins jusqu’au 5 avril 2020.

Les consignes d’hygiène personnelle ainsi que les mesures de distanciation sociale restent les meilleures actions que chacun doit respecter. Leur strict respect par tous, des plus jeunes aux plus âgés, est une nécessité pour contrer le virus. Le sens civique de chacun et l’esprit de solidarité envers les plus faibles sont indispensables.

Les mesures de confinement prises par le gouvernement fédéral sont les suivantes :

  • Chacun doit rester chez soi au maximum pour limiter les contacts extérieurs.
  • Vous pouvez quitter votre habitation pour : aller dans un magasin d’alimentation, chez le médecin, à la pharmacie, au guichet automatique de la poste, au guichet bancaire, à la station d’essence ainsi que pour fournir une assistance aux personnes vulnérables.
  • Les magasins non essentiels sont fermés à l’exception des librairies et des magasins de nuit (jusque 22h).
  • Tous les magasins alimentaires restent ouverts. L’accès aux supermarchés sera contrôlé afin de limiter le nombre de personnes présentes en même temps à l’intérieur (au maximum 1 personne par 10 m² et ce, pour maximum 30 minutes par personne). Les magasins vendant principalement des aliments pour animaux sont couverts par la définition des magasins d’alimentation et peuvent rester ouverts.
  • Les marchés sont fermés, sauf s’ils sont indispensables à l’approvisionnement alimentaire et dans la mesure où l’autorité locale peut garantir les mesures de distance sociale.
  • Les activités physiques à l’extérieur (se promener, courir, faire du vélo) sont conseillées mais uniquement entre personnes vivant sous le même toit ou avec un(e) ami(e) et en limitant les contacts avec d’autres (1,5 mètre de distance).
  • Tout rassemblement est interdit.
  • Les transports publics doivent être organisés de telle manière à ce que la distance sociale puisse être garantie.
  • Les entreprises quelle que soit leur taille peuvent poursuivre leurs activités à condition d’organiser le télétravail au maximum ou si elles peuvent garantir les mesures de distanciation sociale. Si cela est impossible, elles doivent fermer.
  • Tous les voyages non essentiels vers l’étranger sont interdits.

Les polices locales et fédérales veilleront au respect strict des mesures prises pour lutter contre le coronavirus et aider les professionnels de la santé.

Nous sommes tous ensemble engagés pour agir maintenant.

La distance sociale doit être appliquée aussi strictement que possible.

Restez chez vous, prenez soin de vous et des autres !

Liens utiles pour des informations complémentaires

De nombreuses initiatives locales et citoyennes sont prises afin de promouvoir la solidarité et de venir en aide aux personnes qui en ont besoin. En voici quelques exemples :

N’hésitez pas à nous envoyer les initiatives positives afin que nous puissions leur assurer un relais efficace !





Pour plus d’informations

Enquête sur vos besoins 2020

Catégories

En vue de notre colloque national du 6 octobre prochain, le Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine asbl souhaite adapter son offre de services aux besoins des élus locaux et professionnels de terrain en Belgique, afin de continuer à répondre à vos attentes, en ces temps très particuliers de confinement où le Forum reste ouvert en ligne. Nous vous invitons à prendre 5 à 10 minutes pour répondre à notre enquête sur vos besoins. Vos réponses permettront également la co-construction de la plateforme collaborative pour une approche intégrée de la sécurité qui sera mise en ligne prochainement sur notre site.

Prenez soin de vous et de vos proches, au plaisir de vous lire prochainement et de vous revoir bientôt.

Pour plus d’informations

“25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité”, Colloque national du BeFUS asbl

Catégories

En 2020, le BeFUS asbl fête ses 25 ans d’existence. Dans ce contexte, nous souhaitons réunir nos membres (élus locaux, directeurs et professionnels communaux) avec leurs partenaires locaux et supralocaux pour un regard critique sur les meilleures méthodologies et stratégies politiques locales permettant d’accroître le sentiment de sécurité des citoyens. Le webinaire prévu est une occasion unique de partager l’expérience pratique et les perspectives des acteurs impliqués. Les expertises collectées permettront de faire émerger des stratégies locales durables combinées à un certain nombre de suggestions politiques concrètes.

Aujourd’hui, afin de réagir aux conséquences de la pandémie, les autorités locales sont plus que jamais confrontées à de nombreux défis. En raison de la croissance démographique, la société est sous pression et l’inégalité économique croissante affecte la cohésion sociale, qui constitue la base de la sécurité et du sentiment de sécurité.

C’est pourquoi le BeFUS souhaite renforcer l’expertise sur ces sujets et prendre des mesures pour une politique intégrée et holistique mettant en relation les différents niveaux de gouvernement.

Votre présence à cet échange de connaissances est indispensable afin d’être à la hauteur de notre ambition, à savoir, de travailler de manière multisectorielle et interdisciplinaire afin que les suggestions de politiques proposées soient adaptées aux besoins des acteurs locaux.
Nous vous invitons également à en parler à vos collègues et partenaires et à les y convier. Ce n’est que par la coopération au niveau local et par la transversalité qu’une approche intégrée, inter-services, à tous les niveaux de pouvoir, est possible afin que, in fine, la vision de la sécurité en tant que bien commun devienne une réalité durable.

Merci de bien vouloir remplir le formulaire d’inscription afin de recevoir la confirmation de votre participation à la webconférence nationale “25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité” du 21 janvier 2021.

Programme de la webconférence anniversaire des 25 ans du BeFUS asbl

Avec traduction simultanée en français et en néerlandais

  • 8h30 : Accueil technique
  • 9h : Accueil par la BeFUS-team et par Particitiz/Inventio, modérateurs de la webconférence
  • 9h05 : State of the art du BeFUS asbl : Bilan de 25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité, par Dorah ILUNGA, Présidente du BeFUS asbl et Echevine de Saint-Josse-ten-Node, avec l’EFUS
  • 9h25 : Innovation labs : ateliers interactifs
  • 10h50 : Synthèse des innovation labs en plénière et recommandations
  • 11h20 : Perspectives du BeFUS et de l’EFUS : Conférence Internationale “Sécurité, Démocratie et Villes” 25-27 mai 2021
  • 11h30 : Clôture

Thèmes des Innovation labs

  • Gouvernance locale et gestion de crise
  • Inclusion sociale des personnes avec multidiagnostics
  • Polarisation : pensée en “eux >< nous”
  • Nuisances et incivilités
  • Réhabilitation des auteurs de 18-25 ans

Les objectifs des innovation labs

Le but des ateliers est de se concentrer sur l’importance de la coopération entre les différents services, les niveaux de gouvernement et les différentes organisations. C’est pourquoi, les ateliers seront animés grâce à des processus d’intelligence collective dont les objectifs sont les suivants  :

  • Mobilisation : vous offrir un moment mobilisateur d’échanges entre membres du BeFUS asbl
  • Réseau : vous permettre de rencontrer les membres du réseau du BeFUS asbl que vous ne connaissez pas ou peu
  • Participation : au-delà d’un échange de pratiques, l’objectif sera d’ouvrir des espaces participatifs pour des prises de parole sur les enjeux liés aux thématiques abordées.
  • Dynamisation : Nous souhaitons en outre dynamiser notre nouvelle plateforme collaborative https://forum.urbansecurity.be en générant des échanges et discussions pertinentes pour nos membres.

Défis locaux actuels, problèmes et questions ouvertes

  • 1/ Qui ou quel (s) pilote (s) et avec qui ?
    • Qui prend la tête de la mise en place d’une telle collaboration multidisciplinaire ? Autorités locales ? Professionnels de la santé ? Travailleurs de terrain ? Justice ?
    • L’approche transversale doit-elle être encouragée de haut en bas (“top down”) ou de bas en haut (“bottom up”) ?
    • L’approche collaborative peut-elle être imposée ? A quel niveau ?
  • 2/ Quelles adaptations du cadre légal ?
    • Y a-t-il besoin d’un cadre ou d’une convention ? Le cadre peut-il être rempli de manière pragmatique et orienté en fonction de chaque cas ?
    • Y a-t-il besoin de conseil sur l’adaptation du cadre juridique existant ? Sachant qu’un cadre n’est jamais la panacée étant donné que son application reste dépendante de certaines personnes dans certains endroits.
  • 3/ Comment mettre en œuvre, évaluer et communiquer ? : La taille et la qualité du réseau jouent un rôle très important, les liens sont interpersonnels, avec leurs propres convictions et visions. Comment les autorités locales développent-elles alors un travail uniforme et cohérent ?

Nous nous réjouissons déjà de recevoir vos commentaires. D’ici là, n’hésitez pas à partager votre stratégie locale et/ou votre propre expertise ou contribution sur ces thèmes fascinants au sein de notre plateforme collaborative en ligne.

Pour plus d’informations sur notre association et sur nos 25 ans de promotion de la prévention et de la sécurité locales.

Le comité de gestion du BeFUS asbl composé de représentants des communes et villes d’Anderlecht, Mons, Bruxelles, Huy, Liège, Malines, Molenbeek, Mouscron, Saint Gilles, Saint Josse et Vilvorde

 Le Belgian Forum for Urban Security asbl œuvre depuis 1995 pour des mesures de prévention et de sécurité efficaces et de haute qualité au niveau local. ll le fait par le biais de forums de discussion, d’échange de bonnes pratiques et de plaidoyer pour ses membres. En 2020, le BeFUS asbl rassemble 65 villes et communes belges, et fait partie du Forum Européen pour la Sécurité Urbaine qui compte 250 villes membres. Il est essentiel que la politique de prévention et de sécurité soit intégrale et intégrée, et ce, de manière équilibrée entre la prévention, la réparation et le suivi. Les questions de sécurité (re)font surface au niveau local, mais dépendent souvent de causes qui dépassent le local. Une bonne approche locale implique donc une approche commune entre les différents niveaux de pouvoir, mais aussi une mise en pratique locale qui soit transversale entre les services communaux, la zone de police et la justice.