Formation 30/5/2024 sur le travail social de rue

Catégories

Imprimer cet article

Formation : Le travail social de rue.

Formateur : Olivier Vanderhaeghen
Date : 30.05.2024
Prix : 80,-
Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


    Gratuit pour les membres EFUS.

    RÉSUMÉ

    Le travail social de rue souligne l’importance d’aller au contact des citoyens dans les lieux qu’ils fréquentent. Il est important d’entrer en contact avec tous les citoyens et d’accorder une attention particulière aux jeunes et aux publics fragilisés. C’est en allant en contact avec les citoyens que nous pourrons renforcer les liens sociaux et de ainsi de contribuer au vivre ensemble.

    Le travailleur social travaille avec toute personne sur l’espace public défini comme son espace de travail en fonction d’une problématique situationnelle qui nécessite un travail social de première ligne. Il participe à la dynamique de quartier, mais propose aussi des recommandations à la commune dans le but d’améliorer la qualité de vie des habitants du quartier.

    Il crée du lien avec les citoyens en les informant sur les possibilités d’action et en les orientant vers les structures spécialisées si nécessaire.

    Rejoignez nous le 30 mai 2024 de 10 à 15h à Bruxelles pour aborder cette thématique dans ses multiples dimensions pour pouvoir adopter des approches d’intervention plus respectueuses des véritables enjeux de terrain.

    CETTE FORMATION EST DESTINÉE À :

    Fonctionnaires et professionnels locaux de la prévention et de la sécurité, gardiens de la paix, évaluateurs, médiateurs, policiers, éducateurs de rue, académiques

    PROGRAMME

    09h55     – Accueil –
    10h00    – Exposé –
    12h00     – Lunch –
    13h00     – Cas pratique –
    15h00     – Fin –

    Formation du 19/3/2024 sur la pratique de la vérité en médiation au niveau local

    Catégories

    Imprimer cet article

    Formation : La pratique de la vérité en médiation au niveau local

    Formateurs : Catherine Vanderstraeten, Olivier Vanderhaeghen
    Date : 19.03.2024

    Prix : 80,-

    Gratuit pour les membres EFUS.

    Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


      Présentation de la formation du 19/3/2024

      Qu’est-ce que la Vérité ? La vérité est-elle une condition indispensable à la médiation entendue comme « un processus de communication éthique dans lequel un tiers favorise l’établissement, le rétablissement du lien social, la prévention ou le règlement d’une situation » (définition de Michèle Guillaume-Hofnung) ? Tout en respectant sa neutralité et son impartialité, comment le médiateur peut-il appréhender ce qui est dit dans le cadre d’une médiation ? Entre l’exposé des faits, le parler vrai, le dire vrai ou la parole authentique, le médiateur peut être conduit à s’interroger sur la parole émise par les médiés.
      Cette formation destinée aux médiateurs posera le cadre d’une réflexion philosophique sur la pratique de la vérité sous toutes ses formes et les multiples tensions qui peuvent exister entre la parole qui se déclare vraie et la pratique du mensonge.

       

      Formation 14/5/2024 sur l’aménagement participatif de l’espace public et sa gestion négociée, partagée, responsable, durable et innovante

      Catégories

      Imprimer cet article

      Formation : Aménagement et gestion de l’espace public .

      Orateur : Olivier Vanderhaeghen
      Date : 14.05.2024
      Prix : 80,-
      Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


        Gratuit pour les membres EFUS.

        RÉSUMÉ

        Le terme ‘espace public’ fait référence aux différents aspects qui sont tant spatiaux, paysagers, culturels, sociaux, que comportementaux, économiques ou encore politiques (CPDT, 2023).

        L’espace public contient des espaces favorables au partage, à la mixité et au vivre ensemble ou au contraire des espaces inadaptés, ségrégués ou peu pratiqués. Il est nécessaire pour les acteurs de la ville de connaître leur territoire d’intervention, tant dans leur dimension morphologique que dans leur dimension sociale. Les thématiques liées à l’espace public font alors référence à l’aménagement de l’espace, à son partage et à la mobilité en son sein afin de promouvoir des espaces sécures et partagés par tous.

        En ce qui concerne l’espace public, il est essentiel de se baser sur une approche multidisciplinaire qui tient compte de paramètres majeurs, tels que l’accessibilité et la convivialité, en intégrant des mesures de prévention et de sécurité en amont de l’aménagement de l’espace public.

        Rejoignez nous le 14/05/2024 pour en apprendre davantage.

        CETTE FORMATION EST DESTINÉE À :

        Fonctionnaires et professionnels locaux de la prévention et de la sécurité, gardiens de la paix, évaluateurs, médiateurs, policiers, éducateurs de rue, académiques

        PROGRAMME

        09h55     – Accueil –
        10h00    – Exposé –
        12h00     – Lunch –
        13h00     – Cas pratique –
        15h00     – Fin –

        Formation 16/4/2024 sur la prévention de la radicalisation violente au niveau local :analyse collaborative des pratiques des CSIL

        Catégories

        Imprimer cet article

        Formation : Prévenir la radicalisation violente au niveau local.

        Orateur : Olivier Vanderhaeghen
        Date : 16.04.2024
        Prix : 80,-
        Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


          Gratuit pour les membres EFUS.

          RÉSUMÉ

          La radicalisation est un concept complexe qui cache des réalités plurielles et très différentes…​​ Celui-ci doit être distingué du terrorisme stricto sensu et ne constitue pas un délit en soi. La radicalisation présente un danger lorsqu’une personne ou un groupe prône ou  recourt ouvertement à des formes de violence.​​​

          C’est un processus mêlant des aspects cognitifs et des variants liés à la biographe individuelle où la dimension d’interaction avec le groupe est essentielle.

          Pour mieux lutter contre la radicalisation violente, il est essentiel de travailler sur la coopération optimale des différents services, en échangeant des informations et en coordonnant l’adoption des mesures appropriées.

          Les CSIL-R sont des instruments crées pour détecter, de manière précoce, des personnes se trouvant dans un processus de radicalisation. Un parcours de suivi adapté peut également être élaboré sur base des informations recueillies.

          Rejoignez nous le 16/04/2024 pour un analyse collaborative des pratiques des CSIL en Belgique.

          CETTE FORMATION EST DESTINÉE À :

          Fonctionnaires et professionnels locaux de la prévention et de la sécurité, gardiens de la paix, évaluateurs, médiateurs, policiers, éducateurs de rue, académiques

          PROGRAMME

          09h55     – Accueil –
          10h00    – Exposé –
          12h00     – Lunch –
          13h00     – Cas pratique –
          15h00     – Fin –

          Formation 27/5/2024 sur les coopérations et partenariats pratiques de prévention, sécurité et inclusion au niveau local

          Catégories

          Imprimer cet article

          • Formation : Coopérations et partenariats pratiques de prévention, sécurité et inclusion au niveau local.

          Orateur : Catherine Van Der Straeten
          Date : 27.05.2024
          Prix : 80,-
          Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


            Gratuit pour les membres EFUS.

            résumé

            atelier visant à optimiser les partenariats entre les différents acteurs dans des domaines tels que le devoir de discrétion et le secret professionnel.

            CETTE FORMATION EST DESTINÉE À :

            Agents de prévention et professionnels de la sécurité locale, policiers, agents de proximité, évaluateurs, travailleurs de rue, médiateurs, universitaires.

            programme

            AM :– Qu’est-ce que le domaine de la sécurité et de la prévention ?– Comment définir la “coopération” ?– Différence entre un travail orienté vers un objectif et un travail orienté vers un résultat.– Législation applicable (voir également l’atelier sur le secret professionnel)PM :– Pragmatisme et pratique– Cas pratiques

            *Pour que cette formation soit la plus pratique possible, nous aimerions savoir si vous avez une expérience de collaboration qui s’est bien déroulée ou qui s’est avérée très difficile. Pouvez-vous nous en donner une brève description (4 ou 5 lignes) ?

            Guide : « La participation citoyenne à l’évaluation des projets de sécurité et de prévention. Repères à destination des actrices et des acteurs professionnel·le·s et politiques »

            Catégories

            Imprimer cet article

            Quelques mots sur le guide 

            Le guide méthodologique « La participation citoyenne à l’évaluation des projets de sécurité et de prévention. Repères à destination des actrices et des acteurs professionnel·le·s et politiques » propose de manière ouverte et modulable des repères en matière de participation citoyenne à l’évaluation des projets de sécurité et de prévention : d’une part, des repères plus généraux pour questionner et comprendre le sens de ces démarches et, d’autre part, des repères méthodiques dès lors que le passage à l’action se concrétise.

            Ces repères s’adressent en premier lieu aux acteurs et actrices travaillant au sein des services de prévention communaux et aux responsables politiques concerné∙e∙s par ces questions, mais sont accessibles à toute personne qui souhaiterait se lancer dans des démarches de participation citoyenne à l’évaluation des projets mis en œuvre dans ce secteur, voire d’autres projets ou politiques. Les repères proposés sont en effet, à bien des égards, transversaux.

            S’appuyant sur une démarche empirique et participative, ce guide a été conçu dans le cadre d’une recherche financée par la Région de Bruxelles- Capitale-Innoviris. Innoviris est l’organisme public qui finance et soutient la recherche et l’innovation en Région de Bruxelles-Capitale.

            L’équipe de recherche était composée de Valérie Caprasse (Centre de recherches Pénalité, sécurité & déviances-ULB, chercheuse), de Sybille Smeets (Centre de recherches Pénalité, sécurité & déviances-ULB, promotrice), et de Carrol Tange (Institut National de Criminalistique et de Criminologie, co promoteur). La recherche a bénéficié du parrainage de l’asbl Bravvo, le service de prévention de la Ville de Bruxelles.

            Ce guide sera présenté lors de la session de formation entre pairs avec Valérie Caprasse le 27 novembre 2023 à Bruxelles.

            Au programme :

            • 10h : Accueil
            • 10h30 : Présentation du guide (contenu, structure et fonctionnement) par l’équipe de recherche.
            • 12h : lunch
            • 13h : Travail des participants en atelier en s’appuyant plus particulièrement sur une partie du guide appelée « Les conditions (préalables) à la mise en œuvre de la participation citoyenne à l’évaluation des projets de sécurité et de prévention ».
            • 14h45 : Retour des recommandations des participants en plénière.

            *les participants présents le 27 novembre recevront un exemplaire du guide

            Formation 20/2/2024 sur la prévention du non-recours aux droits sociaux

            Catégories

            Imprimer cet article

            Formation : La prévention du non-recours aux droits sociaux

             

            De plus en plus, les services de prévention des villes et communes concentrent leurs efforts sur des publics marginalisés présents sur l’espace public. La situation spécifique de ces publics implique que le travail préventif intègre la perspective de les faire bénéficier des droits qui s’offrent à eux. Cela constitue un vrai défi pour les professionnels de la prévention. Quels sont ces droits ?  Pourquoi ces publics fragilisés n’ont-ils pas accès ou recours à leurs droits ? Comment identifier les situations problématiques ? Le travail préventif ne doit pas se limiter à la gestion visible de ces publics à des fins de pacifications de l’espace public… Il concerne avant tout une approche sociale des publics vulnérables à travers l’ensemble des droits que notre état social peut offrir à chacun comme citoyen à part entière.

            A travers des cas pratiques, cette formation initie à la notion de non recours aux droits et ciblera en particulier la situation des sans-abris et des MENA.

            Orateur : Olivier Vanderhaeghen
            Date : 20.02.2024
            Prix : 80,-
            Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


              Gratuit pour les membres EFUS.

              Formation 30/1/2024 sur la ville la nuit

              Catégories

              Imprimer cet article

              Formation : La ville la nuit.

              Orateur : Maude Glorieux, Jonas Van Rossem
              Date : 30.01.2024
              Prix : 80,-
              Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


                Gratuit pour les membres EFUS.

                RÉSUMÉ

                La vie nocturne regroupe des attitudes qui, bien que présentes le jour, restent minoritaires. De nombreux jeunes, en particulier les femmes, éprouvent un sentiment croissant d’insécurité la nuit. Il est donc important de développer ce secteur qui nécessite une adaptation complexe des services publics locaux, des conseils et un accompagnement pour élaborer une politique de gestion de la vie nocturne.

                Mobilité et sécurité routière, troubles de l’ordre public, rixes, vandalisme, ivresse publique, dépôts clandestins, comportements sexuellement transgressifs, etc., les défis posés par la vie nocturne aux décideurs politiques semblent presque illimités. En conclusion, les villes et les communes qui cherchent à résoudre les problèmes de la vie nocturne doivent trouver un équilibre et coexister jour et nuit. La meilleure façon d’aborder ces défis est d’adopter une approche globale et intégrée pour obtenir des résultats. Il a été démontré que la police est souvent un acteur individuel de la vie nocturne, mais que le soutien d’autres organismes publics et d’autres formes d’intervention que la police sont de plus en plus essentiels pour résoudre les problèmes liés à la vie nocturne.

                En résumé, les villes et communes doivent apporter une réponse globale, intégrée, multidisciplinaire et pragmatique qui articule santé, sécurité, gestion et partage de l’espace, mais aussi cohabitation entre les différents acteurs qui l’occupent (secteur festif, riverains, noctambules, etc.). Cette réponse doit être co-produite afin de prévenir les conflits d’usage qui apparaissent fréquemment pendant la nuit et de permettre à tous les publics de s’approprier le temps de la nuit selon leurs besoins.

                CETTE FORMATION EST DESTINÉE À :

                Fonctionnaires et professionnels locaux de la prévention et de la sécurité, gardiens de la paix, médiateurs, policiers, éducateurs de rue, académiques

                PROGRAMME

                09h55     – Accueil –
                10h00    – Exposé –
                12h00     – Lunch –
                13h00     – Cas pratique –
                15h00     – Fin –

                Formation 5/2/2024 sur le secret professionnel

                Catégories

                Imprimer cet article

                Formation : Le secret professionnel et la posture des acteurs de prévention.

                Orateur : Olivier Vanderhaeghen
                Date : 05.02.2024
                Prix : 80,-
                Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


                  Gratuit pour les membres EFUS.

                  RÉSUMÉ

                  Le secret professionnel constitue une nécessité pour certains acteurs de la prévention. Il s’agit en réalité plus d’un outil qui s’impose au professionnel de terrain visant à construire une relation de confiance avec le citoyen-usager et partant à garantir des valeurs fondamentales (respect de la vie privée et familiale, dignité humaine…). Il nourrit de nombreux débats et crée des zones de tensions voire de crispation nées des débats d’actualité (lutte contre le terrorisme, secret médical…) et des récentes modifications législatives.

                  Le secret professionnel est sous tension depuis plusieurs années. L’évolution de la société ne permettra sans doute pas à termes de la diminuer. Plutôt que de rappeler le cadre légal propre au secret professionnel, nous optons pour une approche pragmatique orientée tant vers les professionnels, les manager que les responsables politiques. 

                  Sous la forme de 10 principes cardinaux, cet inventaire permettra à tout travailleur soumis à cette obligation déontologique de naviguer entre le question et les dilemmes qu’il rencontre. Ces principes se situent également sur des perspective différentes à savoir individuelles, collectives et institutionnelles. 

                  1. Principe 1 – Suis-je soumis au secret professionnel ? 
                  2. Principe 2 – Quels sont les enjeux en présence ? 
                  3. Principe 3 – Identifier les tensions et les analyser 
                  4. Principe 4 – Identifier son mandat 
                  5. Principe 5 – Pourquoi ai-je besoin du secret professionnel ? 
                  6. Principe 6 – Le secret professionnel face au travail en réseau 
                  7. Principe 7 – Le principe de prudence 
                  8. Principe 8 – La posture professionnelle 
                  9. Principe 9 – Faire face à la crise 
                  10. Principe 10 – Etablir un règlement 
                  CETTE FORMATION EST DESTINÉE À :

                  Fonctionnaires et professionnels locaux de la prévention et de la sécurité, gardiens de la paix, évaluateurs, médiateurs, policiers, éducateurs de rue, académiques

                  PROGRAMME

                  09h55     – Accueil –
                  10h00    – Exposé –
                  12h00     – Lunch –
                  13h00     – Cas pratique –
                  15h00     – Fin –

                  03/12/2024 : Formation sur la prévention de la récidive 

                  Catégories

                  Imprimer cet article

                  Formation : prévenir la récidive, réhabilitation des auteurs et ‘désistance’.

                  Orateurs : Astrid DE GROOF et François-Xavier HELLEMANS
                  Date : 10.12.2024

                  Gratuit pour les membres EFUS.

                  Prix : 80,-
                  Profitez d’un tarif préférentiel de 50 euros par professionnel au service d’un membre d’honneur de BeFUS asbl.


                    Résumé

                    La prévention de la récidive, faisant l’objet du dixième chapitre du manuel de prévention et de sécurité locales, est une thématique importante pour les villes et communes car celles-ci ont pour responsabilité de créer les meilleures opportunités possibles afin d’éviter que les citoyens commettent les mêmes délits ou des délits de plus en plus graves. Et ainsi, dans l’intervalle, assurer la sécurité dans leur ville ou commune.

                    La “désistance” est un processus par lequel les gens cessent de commettre des crimes. Les mécanismes et les motivations qui sous-tendent la désistance n’ont pas encore fait l’objet de beaucoup de recherches, il est donc tout à fait pertinent d’aborder les différents facteurs qui facilitent ou compliquent ce processus pour le développement d’une meilleure stratégie de prévention de la récidive.

                    Au programme de cette formation ; une introduction et un apport théorique assurée par Astrid de Groof, conseillère au service de prévention de la ville de Louvain et François Xavier Hellemans, co-président de la Fédération pour les Peines de travail Autonomes (FedepAs), suivi par une présentation de cas pratique en sous groupes, ainsi qu’une mise en commun pour conclure ensuite par les enjeux actuels et perspectives futures sur cette thématique. Un temps de débat sous forme de question/réponse sera également prévu au terme de la journée.

                    Cette formation est destinée à :

                    Fonctionnaires et professionnels locaux de la prévention et de la sécurité, policiers, académiques

                    Programme

                    09h55     – Accueil –
                    10h00    – Exposé –
                    12h00     – Lunch –
                    13h00     – Cas pratique –
                    15h00     – Fin –