Polarisation et dynamique de la pensée “Eux Nous” : cycle de 3 modules de formations pour les membres de BeFUS

Catégories

La polarisation sociale est un phénomène de plus en plus prégnant à l’échelon local qui peut se traduire par des troubles de l’ordre public et, à terme, une dégradation de la cohésion sociale. La polarisation engendre une dynamique sociale dans laquelle les responsables politiques, en particulier les Bourgmestres, ont un rôle crucial à jouer. Construire des ponts et forger des compromis entre les citoyens permet d’éviter le développement de rapports conflictuels « Eux<>Nous » à l’échelle d’un quartier ou d’une commune.

Fort de son expérience de 25 années dans le soutien des élus locaux dans le développement de leur politique de prévention et de sécurité, BeFUS souhaite accompagner les Bourgmestres et leurs collaborateurs directs à prendre en considération cette question sensible et à développer des stratégies locales permettant de combattre la polarisation.

A ce titre, BeFUS, soutenu par le SPF Intérieur et la Région de Bruxelles-Capitale, propose un cycle de formations et de coaching sur la polarisation sociale de 3 demi-journées en novembre, décembre 2019 et février 2020, destinés plus spécifiquement aux acteurs de terrain et à leurs coordinations. L’objectif est de les accompagner et de développer une stratégie et des outils de lutte contre la polarisation au niveau local. La participation est gratuite pour les membres de BeFUS asbl et la traduction en français et néerlandais est prévue.

Plus d’informations sur le cycle de formations sur la polarisation

BeFUS a rassemblé les Bourgmestres des communes belges et leurs collaborateurs (échevins, chefs de cabinet, secrétaire communal/directeur général) à un événement national qui leur était dédié : soit le jeudi 19 septembre de 14h à 16h ou le vendredi 20 septembre de 9h30 à 11h30, à la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek-Saint-Jean. Ces deux rencontres ont été animées par Bart BRANDSMA (Inside Polarisation), philosophe et auteur de plusieurs ouvrages sur la question. Voici l’invitation de la Présidente de BeFUS à destination des Bourgmestres. La participation était gratuite et la traduction simultanée en français et néerlandais était assurée.

Rencontres nationales des Bourgmestres et Echevins

  • Programme du 20/9/19
    • 9h : Accueil
    • 9h30 : Introduction par Catherine MOUREAUX, Présidente de BeFUS asbl
    • 9h40 : Conférence par Bart BRANDSMA
    • 11h40 : Programme des sessions de formations sur la polarisation organisées par le BeFUS asbl en 2019-2020
    • 11h50 : Drink de clôture

A l’issue de ces conférences nationales d’élus locaux et de représentants, BeFUS asbl a invité tous les professionnels à deux conférences de sensibilisation le 4 octobre 2019, également animées par Bart BRANDSMA (Inside Polarisation).

Faire face à la polarisation dans votre ville ou votre municipalité : cours introductif pour les professionnels de terrain

Vendredi 4/10/19 de 9h30 à 12h OU vendredi 4/10/19 de 14h à 16h30

Bart Brandsma

Influencé par ses études de philosophie et de journalisme, Bart Brandsma est aujourd’hui formateur et expert sur la problématique de la polarisation et sur ses conséquences sur la société. L’opposition “Eux/Nous” peut s’exprimer tant à l’échelle internationale qu’à l’échelle d’un village et parvenir à diminuer ses effets sur le vivre ensemble est une véritable priorité. Mais pour y arriver, il est essentiel de comprendre les causes de la polarisation et d’établir une stratégie capable d’apaiser les tensions.

Pour Bart Brandsma, cette stratégie de lutte contre la polarisation commence par la compréhension des trois lois de base et des cinq rôles susceptibles d’être endossés par les différents acteurs.

Définition des trois lois

1) La polarisation est une construction mentale, un modèle de pensées, positives ou négatives, qui renforcent l’opposition identitaire entre “Eux” et “Nous”.

2) La polarisation a besoin de carburant, des préjugés, idées pré-conçues sur le pôle opposé.

Exemple : « les femmes ne savent pas conduire », « les hommes sont insensibles », « les wallons sont paresseux », « les flamands sont avares », …

Penser en termes d’opposition est inévitable. Tout le monde participe donc à donner du carburant, même sans le vouloir. Mais ce n’est pas toujours mauvais car les idées pré-conçues peuvent aussi favoriser l’autre groupe. L’important est d’être conscient de l’impact des modèles de pensées sur la polarisation et de questionner sa propre position.

3) La polarisation est une dynamique émotionnelle et irrationnelle.

Définition des cinq rôles

1) L’incitateur : nourrit la polarisation, fournit du carburant et est le groupe le plus visible. Il dira toujours que le mal vient de l’autre, pour défendre son camp.

2) L’adhérent : n’est pas aussi extrême que l’incitateur, sera davantage ouvert au dialogue, mais va tout de même finir par choisir son camp.

3) Le centre, le groupe silencieux : ne veut pas prendre position. Est le groupe le moins visible et le moins écouté.

Trois types de personnes s’y retrouvent :
a. Indifférents
b. Engagés, intéressés
c. Neutres par leur profession (bourgmestre, professeur, juge,…).

4) Le bâtisseur de pont : se situe entre le « Eux » et le « Nous » et veut que les deux parties se rencontrent, se comprennent mutuellement et modèrent leurs propos sur l’Autre.

Ces quatre rôles représentent une situation polarisante « normale ». Mais si la polarisation devient extrême (ex : situation de guerre civile), la position du centre n’est plus possible et un cinquième rôle s’ajoute…

5) Le bouc émissaire : attaqué des deux côtés.

Solutions ?

Que faire pour dépolariser ? Comment gérer ces situations de manière professionnelle ? Et est-ce qu’on veut toujours dépolariser ? En tant que professionnels du terrain, il est possible de jouer différents rôles. La règle fondamentale pour lutter contre la polarisation, est de renforcer le centre. Il ne faut donc pas lutter contre les extrêmes. Mais pour renforcer un groupe qui se veut hors de tout conflit, il faut faire des stratégies de recrutement et se poser les bonnes questions : Comment faire face aux tensions ? Comment adopter une autre position ?

Pour en savoir plus sur la stratégie de dépolarisation proposée par Bart Brandsma, BeFUS asbl a invité ses membres au cycle des trois modules de formation en novembre, décembre 2019 et février 2020.

Penser en “eux<>nous” a un impact. Cela enrichit et menace. La stabilité d’un pays, d’une ville, d’un quartier, d’une école, d’une organisation ou d’une entreprise peut être compromise … par la polarisation. Nous mettons la loupe sur les motifs, les pièges et les schémas que chacun de nous reconnaît, en privé et sur le terrain où il se trouve. Quelle est la différence avec un conflit ? Quelle est la stratégie de polarisation ? Comment pouvez-vous consciemment et avec une longueur d’avance répondre à cette pensée en « eux<>nous » ? Vous apprendrez à appliquer le cadre de pensée sur la polarisation dans votre pratique professionnelle : les trois lois fondamentales en cas de polarisation, les cinq rôles qui peuvent être distingués (Pusher, Joiner, The Silent, Bruggenbouwer et Zondebok) et les quatre “Game Changers” pour la dépolarisation. A l’appui de situations pratiques, des connexions, des idées et des révélations vous seront présentées.” (Bart Brandsma)

Références :

Pour plus d’informations.

Avec le soutien de Bruxelles Prévention et Sécurité (Région de Bruxelles-Capitale) et du SPF Intérieur

Prévention des extrémismes violents

Catégories

Trouvez ici les activités des services communaux de prévention des extrémismes violents, ainsi que leurs coordonnées et l’agenda des séminaires et formations. N’hésitez pas à rejoindre notre association de communes et à poster dans la zone de ce site réservée aux membres les besoins et projets de votre collectivité locale à ce sujet.

Face à la radicalisation et à l’extrémisme violent, il est indispensable d’agir de manière préventive, en complément des réponses répressives qui ne suffisent pas. Une politique de prévention doit mobiliser les dispositifs locaux partenariaux de prévention de la délinquance et de cohésion sociale pour renforcer la résilience des individus et des groupes face aux risques de radicalisation. Par leur proximité avec les citoyens, leur connaissance des enjeux locaux et leurs compétences en matière de politiques publiques de prévention de la délinquance et de cohésion sociale, les autorités locales et régionales sont stratégiquement bien placées pour mettre en oeuvre des actions et mobiliser l’ensemble des acteurs locaux concernés.

Forum Européen pour la Sécurité Urbaine

Entre septembre 2014 et décembre 2017, le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus) a mené, avec le soutien financier de la Commission européenne, les projets LIAISE « Autorités locales contre l’extrémisme violent » d’échange et de renforcement des capacités des collectivités territoriales européennes pour la mise en place de mesures de prévention de la radicalisation violente.

European Crime Prevention Network

Fondation Roi Baudouin


Suite au succès rencontré en 2018, la Fondation Roi Baudouin, en collaboration avec le Centre Bruxellois d’Action Interculturelle, relance un nouveau cycle de formation ‘Family Support’ de cinq jours qui se dérouleront d’octobre à décembre 2019, dans les locaux du CBAI à Bruxelles. Centrée sur l’approche interculturelle, cette formation s’adresse à des intervenants de première ligne en contact direct avec les familles concernées par la radicalisation violente. Partant de situations concrètes rencontrées par les professionnels, l’approche pédagogique est interactive et vise à acquérir des connaissances nouvelles et à développer des pratiques innovantes en alimentant le groupe à partir des savoirs actuels en la matière. Pour vous inscrire en ligne et en savoir plus sur le programme, les thèmes abordés et le calendrier de cette formation, veuillez cliquer ici.

VOX-Pol Network

  • LUNCH BRIEFING SERIES 2019, hosted by VOX-Pol Network of Excellence and the European Commission Representation in Belgium : The European Commission Representation in Belgium and the VOX-Pol Network of Excellence invite you to a series of Lunchtime Briefing Sessions, this autumn in the European quarter in Brussels, each exploring a different aspect of Violent Online Political Extremism. The briefings are aimed at an audience of policy makers, security practitioners, academics and graduate students, journalists, and civil society stakeholders who want to extend their knowledge of various topics related to violent online political extremism, and to network with specialists on this issue. Given the post-electoral context in Belgium and the increased presence of extremist discourse on social media, this series aims at providing Belgian and European stakeholders with food for thought and action, allowing them to engage in national or local debate.
  • SCHEDULE :
    • 1 October – Preventing online radicalisation – A state of play at EU-level, Hans Das, European Commission, Directorate-general for Migration and Home Affairs, Terrorism and Radicalisation
      Venue : Berlaymont, Rue de la Loi 200, 1000 Brussels
    • 8 October – The Radical Right, Extremism, and Disinformation in Europe and North America, Bharath Ganesh, Assistant Professor, University of Groningen, Venue : Press Club, Rue Froissart 95, 1040 Brussels
    • 15 October – An overview of EU action on tackling disinformation ; Views on Belgian action against disinformation and insights on alt-right disinformation networks in France and Belgium, Representation of the European Commission in Belgium (speaker TBC), DG Communication, Alexandre Alaphilippe, Member of the Belgian Expert Group on disinformation and fake news and Executive director of EU DisinfoLab, Venue : Press Club, Rue Froissart 95, 1040 Brussels
    • 22 October – A Snapshot of the Contemporary Syrian Jihadi Online Ecology : Differential Disruption, Community Strength, and Out-linking Practices, Professor Maura Conway, Principal Investigator, VOX-Pol Network of Excellence, and Professor of International Security, Dublin City University, Venue : Press Club, Rue Froissart 95, 1040 Brussels
    • 5 November – Engaging With Online Extremist Material : Experimental Evidence, Zoey Reeve, Vox-Pol Research Fellow, University of Newcastle, and a representative of the Radicalisation Network, Venue : Press Club, Rue Froissart 95, 1040 Brussels
    • 12 November – How Extreme is the European Far Right ?, Speaker : Reem Ahmed, Researcher, Institute for Peace and Security Studies, University of Hamburg, Venue : Press Club, Rue Froissart 95, 1040 Brussels
  • The Briefing Series will take place close to Schuman, Brussels on Tuesdays from 12.00 to 14.00. This will include the presentation, a Q&A session, and a networking lunch. The working language will be English ; there will be no interpretation provided. The sessions will take place at the Press Club, Rue Froissart 95, 1040 Brussels. Registrations are open. As places are limited, we invite you to register here as soon as possible.
  • Contact

21/10/19 : Conférence “Radicalisation & Jeunesse”, conférence finale du projet YARIM de PLS

  • De 9h00 – 14h00, au CESE – Rue Belliard 99 à Bruxelles – Belgique
  • Depuis son lancement en 2017, le projet YARIM a développé des solutions innovantes au profit des acteurs de la jeunesse pour aborder le fait religieux dans leur pratique et encourager un dialogue actif avec leurs jeunes publics. Financé par le programme Erasmus + de la Commission européenne, Yarim propose des outils concrets de prévention des radicalisations chez les jeunes. Découvrez-les ce 21 octobre lors d’une grande conférence à Bruxelles réunissant partenaires du projet, expert-es de la thématiques et travailleur.se.s de terrain ! Cet événement sera l’occasion de revenir sur ce que le projet Yarim a permis d’accomplir pendant ces deux dernières années, mais aussi de réfléchir collectivement aux défis encore à relever concernant l’accompagnement de jeunes et la prévention de la radicalisation chez ce public, et aux meilleurs moyens d’y parvenir.
  • Au programme :
    • Présentation des outils créés dans le cadre du projet :
      • Le module de formation à destination des travailleur-ses de jeunesse ;
      • La boîte à outils permettant de maintenir un dialogue actif ;
      • Le guide de bonnes pratiques
    • Débat : “Quelles recommandations à l’intention des autorités publiques ?”
  • Le programme détaillé et les détails logistiques seront prochainement disponibles ici. Inscription gratuite mais obligatoire via ce formulaire en ligne
  • INFOS PRATIQUES
    • Langue de la conférence : français
    • Déjeuner offert aux participant.e.s : 12h30-14h00
    • Contact :
      #YARIMproject

22/11/2019 : Journée d’étude :”Les dispositifs de contre-radicalisation au niveau local”, organisée par POLITEIA

  • Orateurs : Christian De Valkeneer, Fabienne Brion, Martin Bouhon, Coline Remacle, Charlotte Vanneste, Charlène Crahay, Nadia Fadil, Younes Nassir-Sahli, Corinne Torrekens, Estelle Hanard, Kristof Verfaillie, Sofie De Kimpe
  • Prix : € 180,00 TVAC
  • Inscrivez-vous sur le site ou par mail, ou par téléphone (02 274 06 93)
  • Lieu : UCL-Faculté d’architecture, d’ingénierie architecturale, d’urbanisme LOCI Site de Bruxelles Rue Wafelaerts, 47/51 – B 1060 Bruxelles
  • Sous la direction du prof. Fabienne Brion (UCLouvain), une dizaine de chercheurs et d’experts présenteront et analyseront les dispositifs de contre-radicalisation mis en place au niveau local (Wallonie, Flandre et Bruxelles) et dans des cadres divers. Thématiques générales :
    • Ethnographie de la mise en oeuvre de la CSIL à Molenbeek et à Vilvoorde, par Estelle Hanard, Kristof Verfaillie et Sofie De Kimpe
    • Mapping, par Charlotte Vanneste et Coline Remacle
    • Les CSIL en Wallonie, par Charlène Crahay
    • Ethnographie des dispositifs de contre-radicalisation en Flandre, par Nadia Fadil
    • Molenbeek, intervention sociologique avec des TS et des professionnels de la sécurité, par Fabienne Brion
    • Impact sur les communautés musulmanes, par Younes Nassir-Sahli
    • Mobilisations citoyennes dans la communauté musulmane, par Corinne Torrekens
    • Vers un droit administratif armé, par Christian De Valkeneer

29/11/2019 : 3e colloque annuel du Réseau de prise en charge des extrémismes et des radicalismes violents, intitulé « Décoder les violences politiques, prévenir les engagements violents”

  • Lieu : Palais des Congrès de Liège
  • Objectifs : Cette journée se veut un moment de rencontre d’échanges entre chercheurs et acteurs de terrain autour de la notion de violence politique et de sa prévention.
  • Demande d’inscription à la newsletter
  • Plus d’informations : 0800/111.72

Outils pour la prévention et la gestion de la polarisation et de la radicalisation à Bruxelles et en périphérie flamande

En collaboration avec le Gouvernement flamand, la Commission de la Communauté flamande et l’Association flamande des villes et communes, Bruxelles Prévention et Sécurité a développé des outils pour la prévention et la lutte contre la radicalisation et la polarisation à Bruxelles et en périphérie flamande.

Écoles, associations d’aide sociale et associations de jeunesse et sportives
BPS a pour objectif de prévenir la polarisation et la radicalisation. Avec ces outils, BPS vise à apporter un soutien spécifique aux écoles, aux organisations d’aide sociale, aux associations de jeunesse et aux associations sportives de la Région bruxelloise et en périphérie flamande. En effet, des jeunes en plein développement peuvent être sensibles à un discours peu nuancé, polarisant et radicalisant. En outre, pour les acteurs concernés, il est souvent difficile de savoir quelle est la meilleure façon de réagir.
Les outils vous guident au niveau :
• des mesures (préventives) à prendre dans chaque secteur,
• de la façon de gérer des signaux inquiétants,
• du rôle qu’un réseau de jeunes et le sport peuvent jouer,
• des acteurs qui sont actifs à Bruxelles ou en périphérie flamande.

Plus d’informations sur la prévention de l’extrémisme violent

Matinée d’études FBPSU/EFUS 11/12/2017 “Autorités locales et prévention de la radicalisation violente”

Catégories

Mesdames, Messieurs, chers membres du Forum Belge,

Le FBPSU, en collaboration avec l’EFUS et BRAVVO asbl – Ville de Bruxelles, vous a invité le 11/12/2017 à une matinée d’échanges intitulée « Collectivités locales et prévention de la radicalisation violente : état des lieux, défis et perspectives de travail  », dans le cadre du projet européen LIAISE 2, piloté par l’EFUS et dont le FBPSU est partenaire.
Consultez le programme et les détails pratiques ici.
Nous vous serions très reconnaissants de nous renvoyer le questionnaire d’évaluation ci-joint qui ne vous prendra que deux minutes à remplir.

La matinée a eu lieu au centre de jeunes “Horizon” de l’ASBL Bravvo, situé au 54, Rue de Moorslede, 1020 Bruxelles, et a été consacrée aux enseignements et résultats du projet LIAISE 2. Elle a permis aux villes belges membres du FBPSU d’échanger sur les actions de prévention de la radicalisation violente mises en place au niveau local.

Les professionnels intervenant dans le domaine de la sécurité urbaine, et/ou de la prévention de la radicalisation violente y étaient donc conviés.

La participation à cette matinée d’échanges était gratuite, mais les places limitées. Veuillez vous inscrire avant le 4 décembre via ce lien.
Pour plus d’informations, prenez contact par mail avec Laetitia Nolet, Chargée de mission du FBPSU.

Webconferences, webinars et appels à projets European Forum for Urban Security

Catégories

Notre partenaire européen, l’EFUS, vous invite chaque mardi et jeudi à 14h pour une série de webconférences thématiques. Animées par l’équipe de l’Efus avec les contributions d’un ou plusieurs acteurs et experts, ces débats en ligne seront l’occasion de partager vos expériences de la crise sur les thématiques suivantes :

Ces webconférences sont destinées en premier lieu aux membres de l’Efus, mais sont également ouvertes aux non-membres intéressés, dans la limite des places disponibles. Elle se tiendront en français ou en anglais. Veuillez noter que vous devez vous inscrire séparément pour chaque session.

L’épidémie de SARS-CoV-2 et les mesures prises pour limiter sa propagation nous affectent tous, mais elles touchent les habitants de nos villes qui vivent dans des conditions difficiles d’autant plus gravement. Durant les premières phases de l’épidémie et du confinement, il est rapidement apparu que la vie des personnes sans domicile fixe et des personnes qui utilisent des drogues a été particulièrement affectée. Les services que les municipalités offrent à ces groupes rencontrent des difficultés à s’adapter aux mesures prises, et on dû être en partie limités ou même suspendus. Dans ce contexte, les employés communaux à la réduction des risques sont confrontés à de nombreuses interrogations : Comment les services de réduction des risques peuvent-il s’adapter et rester opérationnels ? Quel soutien est nécessaire et possible dans le cas d’infections suspectées ou confirmées ? Comment les mesures de confinement peuvent-elles être mises en place pour les personnes sans domicile fixe et/ou usagères de drogues ? Les villes et les ONGs coopèrent étroitement pour trouver des réponse à ces questions – cette session permettra d’engager un échange sur les réponses à apporter et les problématiques liées.

  • 26 mai 2020 – 14:00 : Utilisation des nouvelles technologies pour contrôler la pandémie : la vie privée également victime du Covid 19 ? Inscription ici.
  • 22 mai 2020 – 14:00 : Comment adapter le déconfinement aux besoins spécifiques des quartiers populaires ? Inscription ici.
  • 19 mai 2020 – 14:00 : Quelle adaptation et gestion de l’espace public post-confinement ? Inscription ici.
  • 14 mai 2020 – 14:00 : Comment la menace extrémiste évolue-t-elle durant la pandémie ? Inscription ici
  • 12 mai 2020 – 14:00 : La coopération européenne est -elle encore d’actualité ? Inscription ici
  • 7 mai – 14:00 : Quel impact de la crise sur la victimation et la délinquance des mineurs non accompagnés ?
  • 5 mai – 14:00 : Comment les élans de solidarité peuvent-il renforcer la ville en crise ?
  • 30 avril – 14:00 : Quelles sont les évolutions de la communication de crise envers la population ?
  • 28 avril – 14:00 : Peut-on accepter de confiner nos droits fondamentaux ?
  • 23 avril – 14:00 : La crise change-t-elle les formes de criminalité dans la ville ?
  • 23 avril – 14:00 : La crise change-t-elle les formes de criminalité dans la ville ?
  • 21 avril – 14:00 : Quelles reconfigurations des coopérations de sécurité en temps de crise ?
  • 16 avril – 14:00 : La distanciation sociale va-t-elle aggraver la polarisation ??
  • 14 avril – 14:00 : Que faire face à l’augmentation des violences intra-familiales ?
  • 9 avril 2020 – 14:00 : Comment soutenir les publics vulnérables pendant le confinement ?

Plus d’informations sur le site de l’EFUS

Webinars précédents

  • 15/4/2020 10:00 AM – 11:30 AM : PRACTICIES Final Conference – Webinar 3 and Closing Session – Radicalisation prevention policies and strategies
    • Le projet PRACTICIES a mené une enquête à l’échelle européenne sur la perception de l’extrémisme par les jeunes et a développé une approche psychologique systématique des processus de radicalisation et de déradicalisation. Comment les jeunes des différentes régions d’Europe sont-ils affectés par la montée de l’extrémisme et que peut-on faire pour les soutenir et favoriser leur résilience ? Des chercheurs, des praticiens et des représentants des jeunes débattent de ces questions et des principaux résultats de leurs recherches. Plus d’informations
    • Webinar 1 le 27/03/2020 de 11h à 12h30 sur la perception de l’extrémisme par les jeunes, résultats d’une enquête européenne et conclusions de l’approche psychologique avec Nicolas Becuwe, KANTAR Dounia Bouzar, Bouzar Expertises Yanis Lamari, Youth ID et Moritz Konradi, Efus. Inscrivez-vous ici pour participer.
    • Webinar 2 le 3/4/2020 11:00 – Session en anglais sur la radicalisation par le langage, répondre à la polarisation et aux discours de haine, avec Claudine Moise, Université de Grenoble Alpes, Robert Örell, Radicalisation Awareness Network (RAN) et Valentina Dragos, Office national d’études et de recherches aérospatiales (ONERA) : Comment les discours radicaux circulent-ils en ligne aujourd’hui et quelle est leur relation performative avec la violence extrémiste en et hors ligne ? Comment la recherche linguistique et discursive informe-t-elle nos stratégies de prévention, notamment les campagnes de discours alternatifs ?
    • Webinar 3 le 14/4/2020 à 11:00 : Présentation boîte à outils : Newscraft, un jeu sérieux, avec Céline Matuszak, Université de Lille et Aurélia Lamy, Université de Lille
      • Dans le cadre du projet PRACTICIES, l’entreprise Vertical a coopéré avec l’Université de Lille (laboratoire de recherche GERiiCO) pour créer un jeu sérieux sur les médias et les aptitudes à gérer l’information. Le jeu permet aux jeunes de renforcer leur esprit critique et ainsi d’être mieux armés pour trier les informations et les discours auxquels ils ont accès dans les différents médias, à une époque ou les « fake news », les théories du complot et la propagande radicale nourrissent d’intenses débats publics.

  • 22/4/2020 11:00AM : Webinaire LOUD avec Maria Lozano, experte en matière de prévention et de lutte contre la radicalisation violente, membre du comité directeur du réseau de sensibilisation à la radicalisation (Radicalisation Awareness Network) : Dans le cadre du projet LOUD, quatre webinaires destinés aux acteurs municipaux et locaux souhaitant mettre en œuvre une campagne de discours alternatifs seront organisés :
    • Webinaire 1, 19 mars, 11 heures, Maria Lozano, experte en matière de prévention et de lutte contre la radicalisation violente, membre du comité directeur du réseau de sensibilisation à la radicalisation (Radicalisation Awareness Network)
      Comment les récits alternatifs jouent-ils un rôle dans la prévention de la discrimination, de la polarisation et de la radicalisation au niveau local ?
      Comment se présentent les campagnes de discours alternatifs réussies ?
      Quels acteurs devraient être impliqués et quels sont leurs rôles ?
      Quels sont les avantages de cette implication et comment se présenterait une poursuite de la collaboration ?
    • Webinaire 2, 22 avril, 11 AM, Maria Lozano, experte en matière de prévention et de lutte contre la radicalisation violente, membre du comité directeur du réseau de sensibilisation à la radicalisation (Radicalisation Awareness Network)
      Comment concevoir une campagne de discours alternatifs ?
      Comment créer des messages qui offrent une alternative positive aux discours discriminatoires ? >>> Inscrivez-vous au second webinaire <<<
    • Webinaire 3, 20 mai, Kelsey Bjornsgaard, conseillère senior à l’Institute for Strategic Dialogue (ISD), un « think tank » spécialisé dans l’extrémisme basé à Londres : Comment faire une campagne efficace qui atteint l’audience cible et vend le message ?
    • Webinaire 4, juin (date à confirmer) : Comment une campagne de discours peut-elle être mesurée et évaluée ?
    • Pour plus d’informations sur Practicies

Une version française sera disponible dans les jours à venir ! Merci d’envoyer vos questions, commentaires et feed back ici.

Invitation aux villes membres de l’EFUS à participer à des projets cofinancés par la Commission Européenne

Enquête sur vos besoins 2020

Catégories

En vue de notre colloque national du 6 octobre prochain, le Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine asbl souhaite adapter son offre de services aux besoins des élus locaux et professionnels de terrain en Belgique, afin de continuer à répondre à vos attentes, en ces temps très particuliers de confinement où le Forum reste ouvert en ligne. Nous vous invitons à prendre 5 à 10 minutes pour répondre à notre enquête sur vos besoins. Vos réponses permettront également la co-construction de la plateforme collaborative pour une approche intégrée de la sécurité qui sera mise en ligne prochainement sur notre site.

Prenez soin de vous et de vos proches, au plaisir de vous lire prochainement et de vous revoir bientôt.

Pour plus d’informations

“Sécurité, Démocratie & Villes” : Conférence internationale de l’EFUS, Nice

Catégories

Internationale et interdisciplinaire, la conférence « Sécurité, Démocratie et Villes » 2021 est unique dans son domaine, et s’adresse à tous les acteurs de la sécurité urbaine : élus, agents territoriaux, administration d’État, magistrats, forces de sécurité, travailleurs sociaux, chercheurs, représentants du secteur privé et acteurs de la société civile.

Venez nombreux les 20, 21 et 22 octobre 2021 pour coproduire les politiques de sécurité urbaine lors de cet événement organisé par le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus), en partenariat avec la Ville de Nice.

Toutes les informations ici

Conférence internationale “Sécurité, Démocraties et Villes” 2017 à Barcelone

Du 15 au 17 novembre 2017, l’Efus, la ville de Barcelone et le Gouvernement de Catalogne ont accueilli à Barcelone la sixième conférence internationale “Sécurité, Démocraties et Villes”, dédiée à la coproduction des politiques de sécurité urbaine.

Nous vous invitons à revenir sur les moments forts de ces trois jours. Vous trouverez dans cet article les liens vers les comptes-rendus des différentes journées et vers les photos de l’événement. Que vous ayez pu participer ou non à la conférence, vous êtes invités à partager votre point de vue sur l’Efus Network.

Le Manifeste : Le résultat politique de la conférence

La sixième conférence internationale de l’Efus a rassemblé plus de 800 personnes, en ce compris des représentants de 130 collectivités locales et régionales, issus de 47 pays et de 5 continents. Avec comme thème central la coproduction des politiques de sécurité locales, elle a vu se rencontrer des élus locaux, des représentants de la police et de la justice, des travailleurs sociaux, des chercheurs, des membres du monde académique, des professionnels de la sécurité et des représentants de la société civile, notamment cinquante jeunes Européens. Ensemble, ils ont développé le nouveau manifeste “Sécurité, Démocratie et Villes”, qui a été adopté pendant la dernière session plénière. Découvrez le Manifeste ici.

Retour sur les débats

Le partage et l’échange d’informations et de points de vue étaient au coeur de la conférence. 4 sessions plénières, 16 ateliers, 17 visites de terrain et 30 sessions “zoom” ont rythmé l’événement. Découvrez les ateliers et leurs comptes-rendus en ligne.

Si vous avez participé à la conférence, merci de prendre une minute pour répondre à ce bref questionnaire. Vos retours et commentaires permettront à l’Efus d’améliorer leurs prochains événements.

Découvrez toutes les photos sur l’Efus Network et n’oubliez pas d’y partager vos photos et vidéos !

Organisée par

Sous le haut patronage de :

Sponsorisé par :

Pour plus d’informations

“25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité”, Colloque national du BeFUS asbl

Catégories

En 2020, le BeFUS asbl fête ses 25 ans d’existence. Dans ce contexte, nous souhaitons réunir nos membres (élus locaux, directeurs et professionnels communaux) avec leurs partenaires locaux et supralocaux pour un regard critique sur les meilleures méthodologies et stratégies politiques locales permettant d’accroître le sentiment de sécurité des citoyens. Le webinaire prévu est une occasion unique de partager l’expérience pratique et les perspectives des acteurs impliqués. Les expertises collectées permettront de faire émerger des stratégies locales durables combinées à un certain nombre de suggestions politiques concrètes.

Aujourd’hui, afin de réagir aux conséquences de la pandémie, les autorités locales sont plus que jamais confrontées à de nombreux défis. En raison de la croissance démographique, la société est sous pression et l’inégalité économique croissante affecte la cohésion sociale, qui constitue la base de la sécurité et du sentiment de sécurité.

C’est pourquoi le BeFUS souhaite renforcer l’expertise sur ces sujets et prendre des mesures pour une politique intégrée et holistique mettant en relation les différents niveaux de gouvernement.

Votre présence à cet échange de connaissances est indispensable afin d’être à la hauteur de notre ambition, à savoir, de travailler de manière multisectorielle et interdisciplinaire afin que les suggestions de politiques proposées soient adaptées aux besoins des acteurs locaux.
Nous vous invitons également à en parler à vos collègues et partenaires et à les y convier. Ce n’est que par la coopération au niveau local et par la transversalité qu’une approche intégrée, inter-services, à tous les niveaux de pouvoir, est possible afin que, in fine, la vision de la sécurité en tant que bien commun devienne une réalité durable.

Merci de bien vouloir remplir le formulaire d’inscription afin de recevoir la confirmation de votre participation à la webconférence nationale “25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité” du 21 janvier 2021.

Programme de la webconférence anniversaire des 25 ans du BeFUS asbl

Avec traduction simultanée en français et en néerlandais

  • 8h30 : Accueil technique
  • 9h : Accueil par la BeFUS-team et par Particitiz/Inventio, modérateurs de la webconférence
  • 9h05 : State of the art du BeFUS asbl : Bilan de 25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité, par Dorah ILUNGA, Présidente du BeFUS asbl et Echevine de Saint-Josse-ten-Node, avec l’EFUS
  • 9h25 : Innovation labs : ateliers interactifs
  • 10h50 : Synthèse des innovation labs en plénière et recommandations
  • 11h20 : Perspectives du BeFUS et de l’EFUS : Conférence Internationale “Sécurité, Démocratie et Villes” 25-27 mai 2021
  • 11h30 : Clôture

Thèmes des Innovation labs

  • Gouvernance locale et gestion de crise
  • Inclusion sociale des personnes avec multidiagnostics
  • Polarisation : pensée en “eux >< nous”
  • Nuisances et incivilités
  • Réhabilitation des auteurs de 18-25 ans

Les objectifs des innovation labs

Le but des ateliers est de se concentrer sur l’importance de la coopération entre les différents services, les niveaux de gouvernement et les différentes organisations. C’est pourquoi, les ateliers seront animés grâce à des processus d’intelligence collective dont les objectifs sont les suivants  :

  • Mobilisation : vous offrir un moment mobilisateur d’échanges entre membres du BeFUS asbl
  • Réseau : vous permettre de rencontrer les membres du réseau du BeFUS asbl que vous ne connaissez pas ou peu
  • Participation : au-delà d’un échange de pratiques, l’objectif sera d’ouvrir des espaces participatifs pour des prises de parole sur les enjeux liés aux thématiques abordées.
  • Dynamisation : Nous souhaitons en outre dynamiser notre nouvelle plateforme collaborative https://forum.urbansecurity.be en générant des échanges et discussions pertinentes pour nos membres.

Défis locaux actuels, problèmes et questions ouvertes

  • 1/ Qui ou quel (s) pilote (s) et avec qui ?
    • Qui prend la tête de la mise en place d’une telle collaboration multidisciplinaire ? Autorités locales ? Professionnels de la santé ? Travailleurs de terrain ? Justice ?
    • L’approche transversale doit-elle être encouragée de haut en bas (“top down”) ou de bas en haut (“bottom up”) ?
    • L’approche collaborative peut-elle être imposée ? A quel niveau ?
  • 2/ Quelles adaptations du cadre légal ?
    • Y a-t-il besoin d’un cadre ou d’une convention ? Le cadre peut-il être rempli de manière pragmatique et orienté en fonction de chaque cas ?
    • Y a-t-il besoin de conseil sur l’adaptation du cadre juridique existant ? Sachant qu’un cadre n’est jamais la panacée étant donné que son application reste dépendante de certaines personnes dans certains endroits.
  • 3/ Comment mettre en œuvre, évaluer et communiquer ? : La taille et la qualité du réseau jouent un rôle très important, les liens sont interpersonnels, avec leurs propres convictions et visions. Comment les autorités locales développent-elles alors un travail uniforme et cohérent ?

Nous nous réjouissons déjà de recevoir vos commentaires. D’ici là, n’hésitez pas à partager votre stratégie locale et/ou votre propre expertise ou contribution sur ces thèmes fascinants au sein de notre plateforme collaborative en ligne.

Pour plus d’informations sur notre association et sur nos 25 ans de promotion de la prévention et de la sécurité locales.

Le comité de gestion du BeFUS asbl composé de représentants des communes et villes d’Anderlecht, Mons, Bruxelles, Huy, Liège, Malines, Molenbeek, Mouscron, Saint Gilles, Saint Josse et Vilvorde

 Le Belgian Forum for Urban Security asbl œuvre depuis 1995 pour des mesures de prévention et de sécurité efficaces et de haute qualité au niveau local. ll le fait par le biais de forums de discussion, d’échange de bonnes pratiques et de plaidoyer pour ses membres. En 2020, le BeFUS asbl rassemble 65 villes et communes belges, et fait partie du Forum Européen pour la Sécurité Urbaine qui compte 250 villes membres. Il est essentiel que la politique de prévention et de sécurité soit intégrale et intégrée, et ce, de manière équilibrée entre la prévention, la réparation et le suivi. Les questions de sécurité (re)font surface au niveau local, mais dépendent souvent de causes qui dépassent le local. Une bonne approche locale implique donc une approche commune entre les différents niveaux de pouvoir, mais aussi une mise en pratique locale qui soit transversale entre les services communaux, la zone de police et la justice.