Conférence CCI : “Designing Security Futures”

Catégories

Rejoignez-nous le mercredi 24 et jeudi 25 novembre 2021 au Bouche à Oreille, au cœur de Bruxelles, pour la conférence finale du projet Cutting Crime Impact (CCI) “Designing Security Futures”, financée par l’UE.

Cet événement comprendra des présentations, des discussions et des ateliers explorant les approches centrées sur l’humain pour innover en matière de sécurité et les moyens d’intégrer différentes stratégies dans les contextes européens.

Cliquez ici pour télécharger le programme.

Le nombre de participants est limité, veuillez réserver votre place en remplissant le formulaire d’inscription.

Le manuel BeFUS 2021 de prévention et de sécurité locales est disponible !

Catégories

Le manuel de prévention et de sécurité locales, fruit de la collaboration entre BeFUS asbl et les éditions Politeia, est disponible !

La Belgique, à travers ses collectivités locales, est confrontée à de nombreux défis depuis la mise en place des politiques locales de prévention et de sécurité. Les travailleurs des villes et communes ont des besoins méthodologiques, stratégiques et pratiques à prendre en considération.  

Cette première édition du manuel BeFUS de prévention et de sécurité locales, réalisé en collaboration avec les Éditions Politeia, leur permettra d’avoir un outil de travail afin de créer, mettre en place, poursuivre, aménager ou développer des actions et projets de prévention et de sécurité.   

Pour ce faire, il est nécessaire de comprendre l’évolution historique et le développement des différentes stratégies de prévention et de sécurité.  C’est pour cette raison que le manuel met l’accent, dans le premier chapitre, sur le concept même de prévention et plus particulièrement de la prévention de la délinquance et de l’insécurité.  

BeFUS asbl a tenu, dans les chapitres qui suivent, à valoriser plusieurs pratiques locales, concernant :  

  • L’inclusion sociale des personnes à multiples diagnostics, 
  • La réduction des nuisances publiques et incivilités,  
  • La polarisation sociale,   
  • La prévention de la radicalisation.  

Ces thèmes d’actualité sont complexes et nécessitent une attention particulière et une démarche méthodique et transversale.  

Suivant cette logique, BeFUS a récemment organisé un cycle de workshops visant à attirer l’attention sur des situations de polarisation auxquelles les professionnels de terrain font face au quotidien. Le cycle actuel porte sur la polarisation sociale et les relations de proximité entre les citoyens et la police. Il est composé de trois workshops, dont un aura lieu en présentiel le 7 décembre 2021, concernant les enjeux des relations de proximité entre policiers et citoyens.

La collaboration et l’échange avec les membres de BeFUS a permis d’enrichir le partage d’informations et de développer une approche co-construite des phénomènes, permettant de travailler sur les différentes thématiques en prenant de la hauteur et en développant une vision plus large, globale et inclusive de la prévention et de la sécurité.  

Pour conclure, cette première édition du manuel de prévention et de sécurité locales, qui fait suite au colloque « 25 ans d’une approche transversale des sentiments de sécurité », organisé par BeFUS, est un must pour les professionnels de la prévention et de la sécurité.  Cinq thèmes y sont analysés et rédigés par un duo d’auteurs néerlandophones et francophones. Le manuel sera mis à jour annuellement sur base des échanges de connaissances et de pratiques entre les membres de BeFUS asbl. 5 nouveaux thèmes seront par ailleurs abordés en 2022.  

Laissez-vous influencer par le seul réseau national belge qui rassemble les autorités locales et les professionnels de la prévention et de la sécurité à travers l’adhésion de 90 villes et communes et de 10 institutions partenaires. 

Pour commander le manuel BeFUS de prévention et de sécurité locales : cliquez ici

Bonne lecture ! 

Polarisation et dynamique de la pensée “Eux <> Nous” : cycle de 3 modules de formations pour les membres de BeFUS

Catégories

La polarisation sociale est un phénomène de plus en plus prégnant à l’échelon local qui peut se traduire par des troubles de l’ordre public et, à terme, une dégradation de la cohésion sociale. La polarisation engendre une dynamique sociale dans laquelle les responsables politiques, en particulier les Bourgmestres, ont un rôle crucial à jouer. Construire des ponts et forger des compromis entre les citoyens permet d’éviter le développement de rapports conflictuels « Eux<>Nous » à l’échelle d’un quartier ou d’une commune.

Fort de son expérience de 25 années dans le soutien des élus locaux dans le développement de leur politique de prévention et de sécurité, BeFUS souhaite accompagner les Bourgmestres et leurs collaborateurs directs à prendre en considération cette question sensible et à développer des stratégies locales permettant de combattre la polarisation.

A ce titre, BeFUS, soutenu par le SPF Intérieur et la Région de Bruxelles-Capitale, propose un cycle de formations et de coaching sur la polarisation sociale de 3 demi-journées en novembre, décembre 2019 et février 2020, destinés plus spécifiquement aux acteurs de terrain et à leurs coordinations. L’objectif est de les accompagner et de développer une stratégie et des outils de lutte contre la polarisation au niveau local. La participation est gratuite pour les membres de BeFUS asbl et la traduction en français et néerlandais est prévue.

Plus d’informations sur le cycle de formations sur la polarisation

BeFUS a rassemblé les Bourgmestres des communes belges et leurs collaborateurs (échevins, chefs de cabinet, secrétaire communal/directeur général) à un événement national qui leur était dédié : soit le jeudi 19 septembre de 14h à 16h ou le vendredi 20 septembre de 9h30 à 11h30, à la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale de Molenbeek-Saint-Jean. Ces deux rencontres ont été animées par Bart BRANDSMA (Inside Polarisation), philosophe et auteur de plusieurs ouvrages sur la question. Voici l’invitation de la Présidente de BeFUS à destination des Bourgmestres. La participation était gratuite et la traduction simultanée en français et néerlandais était assurée.

Rencontres nationales des Bourgmestres et Echevins

  • Programme du 20/9/19
    • 9h : Accueil
    • 9h30 : Introduction par Catherine MOUREAUX, Présidente de BeFUS asbl
    • 9h40 : Conférence par Bart BRANDSMA
    • 11h40 : Programme des sessions de formations sur la polarisation organisées par le BeFUS asbl en 2019-2020
    • 11h50 : Drink de clôture

A l’issue de ces conférences nationales d’élus locaux et de représentants, BeFUS asbl a invité tous les professionnels à deux conférences de sensibilisation le 4 octobre 2019, également animées par Bart BRANDSMA (Inside Polarisation).

Faire face à la polarisation dans votre ville ou votre municipalité : cours introductif pour les professionnels de terrain

Vendredi 4/10/19 de 9h30 à 12h OU vendredi 4/10/19 de 14h à 16h30

Bart Brandsma

Influencé par ses études de philosophie et de journalisme, Bart Brandsma est aujourd’hui formateur et expert sur la problématique de la polarisation et sur ses conséquences sur la société. L’opposition “Eux/Nous” peut s’exprimer tant à l’échelle internationale qu’à l’échelle d’un village et parvenir à diminuer ses effets sur le vivre ensemble est une véritable priorité. Mais pour y arriver, il est essentiel de comprendre les causes de la polarisation et d’établir une stratégie capable d’apaiser les tensions.

Pour Bart Brandsma, cette stratégie de lutte contre la polarisation commence par la compréhension des trois lois de base et des cinq rôles susceptibles d’être endossés par les différents acteurs.

Définition des trois lois

1) La polarisation est une construction mentale, un modèle de pensées, positives ou négatives, qui renforcent l’opposition identitaire entre “Eux” et “Nous”.

2) La polarisation a besoin de carburant, des préjugés, idées pré-conçues sur le pôle opposé.

Exemple : « les femmes ne savent pas conduire », « les hommes sont insensibles », « les wallons sont paresseux », « les flamands sont avares », …

Penser en termes d’opposition est inévitable. Tout le monde participe donc à donner du carburant, même sans le vouloir. Mais ce n’est pas toujours mauvais car les idées pré-conçues peuvent aussi favoriser l’autre groupe. L’important est d’être conscient de l’impact des modèles de pensées sur la polarisation et de questionner sa propre position.

3) La polarisation est une dynamique émotionnelle et irrationnelle.

Définition des cinq rôles

1) L’incitateur : nourrit la polarisation, fournit du carburant et est le groupe le plus visible. Il dira toujours que le mal vient de l’autre, pour défendre son camp.

2) L’adhérent : n’est pas aussi extrême que l’incitateur, sera davantage ouvert au dialogue, mais va tout de même finir par choisir son camp.

3) Le centre, le groupe silencieux : ne veut pas prendre position. Est le groupe le moins visible et le moins écouté.

Trois types de personnes s’y retrouvent :
a. Indifférents
b. Engagés, intéressés
c. Neutres par leur profession (bourgmestre, professeur, juge,…).

4) Le bâtisseur de pont : se situe entre le « Eux » et le « Nous » et veut que les deux parties se rencontrent, se comprennent mutuellement et modèrent leurs propos sur l’Autre.

Ces quatre rôles représentent une situation polarisante « normale ». Mais si la polarisation devient extrême (ex : situation de guerre civile), la position du centre n’est plus possible et un cinquième rôle s’ajoute…

5) Le bouc émissaire : attaqué des deux côtés.

Solutions ?

Que faire pour dépolariser ? Comment gérer ces situations de manière professionnelle ? Et est-ce qu’on veut toujours dépolariser ? En tant que professionnels du terrain, il est possible de jouer différents rôles. La règle fondamentale pour lutter contre la polarisation, est de renforcer le centre. Il ne faut donc pas lutter contre les extrêmes. Mais pour renforcer un groupe qui se veut hors de tout conflit, il faut faire des stratégies de recrutement et se poser les bonnes questions : Comment faire face aux tensions ? Comment adopter une autre position ?

Pour en savoir plus sur la stratégie de dépolarisation proposée par Bart Brandsma, BeFUS asbl a invité ses membres au cycle des trois modules de formation en novembre, décembre 2019 et février 2020.

Penser en “eux<>nous” a un impact. Cela enrichit et menace. La stabilité d’un pays, d’une ville, d’un quartier, d’une école, d’une organisation ou d’une entreprise peut être compromise … par la polarisation. Nous mettons la loupe sur les motifs, les pièges et les schémas que chacun de nous reconnaît, en privé et sur le terrain où il se trouve. Quelle est la différence avec un conflit ? Quelle est la stratégie de polarisation ? Comment pouvez-vous consciemment et avec une longueur d’avance répondre à cette pensée en « eux<>nous » ? Vous apprendrez à appliquer le cadre de pensée sur la polarisation dans votre pratique professionnelle : les trois lois fondamentales en cas de polarisation, les cinq rôles qui peuvent être distingués (Pusher, Joiner, The Silent, Bruggenbouwer et Zondebok) et les quatre “Game Changers” pour la dépolarisation. A l’appui de situations pratiques, des connexions, des idées et des révélations vous seront présentées.” (Bart Brandsma)

Références :

Pour plus d’informations.

Avec le soutien de Bruxelles Prévention et Sécurité (Région de Bruxelles-Capitale) et du SPF Intérieur

Workshops de BeFUS asbl sur les relations de proximité entre policiers et citoyens

Catégories

À vos agendas !

Après notre cycle de workshops organisés en début d’année 2021, BeFUS réitère cela avec de nouvelles dates à partir de septembre sur les relations de proximité entre autorités locales (police) et les citoyens.

Voici les nouvelles dates :

  • 22/09/2021 de 9 à 11h30 : Rencontre de lancement du cycle
  • 12/10/2021 de 9 à 11h30 : Le secret professionnel partagé, un obstacle
  • 23/11/2021 de 9 à 11h30 : La transversalité, un besoin
  • 7/12/2021 de 9 à 11h30 : Les relations de proximité, un plus non négociable pour diminuer la polarisation toxique

Pour s’inscrire c’est très simple, il vous suffit de cliquer ici :

(Traduction simultanée FR/NL assurée)

Plus d’informations et par mail à info@urbansecurity.be

Online (stay tuned)

 

Sécurité, Démocratie & Villes : Conférence internationale de l’EFUS, Nice

Catégories

Internationale et interdisciplinaire, la conférence « Sécurité, Démocratie et Villes » 2021 est unique dans son domaine, et s’adresse à tous les acteurs de la sécurité urbaine : élus, agents territoriaux, administration d’État, magistrats, forces de sécurité, travailleurs sociaux, chercheurs, représentants du secteur privé et acteurs de la société civile.

Venez nombreux les 20, 21 et 22 octobre 2021 pour coproduire les politiques de sécurité urbaine lors de cet événement organisé par le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus), et accueilli par la Ville de Nice.

Toutes les informations ici

Des nouvelles de la conférence

Conférence internationale “Sécurité, Démocraties et Villes” 2017 à Barcelone

Du 15 au 17 novembre 2017, l’Efus, la ville de Barcelone et le Gouvernement de Catalogne ont accueilli à Barcelone la sixième conférence internationale “Sécurité, Démocraties et Villes”, dédiée à la coproduction des politiques de sécurité urbaine.

Nous vous invitons à revenir sur les moments forts de ces trois jours. Vous trouverez dans cet article les liens vers les comptes-rendus des différentes journées et vers les photos de l’événement. Que vous ayez pu participer ou non à la conférence, vous êtes invités à partager votre point de vue sur l’Efus Network.

Le Manifeste : Le résultat politique de la conférence

La sixième conférence internationale de l’Efus a rassemblé plus de 800 personnes, en ce compris des représentants de 130 collectivités locales et régionales, issus de 47 pays et de 5 continents. Avec comme thème central la coproduction des politiques de sécurité locales, elle a vu se rencontrer des élus locaux, des représentants de la police et de la justice, des travailleurs sociaux, des chercheurs, des membres du monde académique, des professionnels de la sécurité et des représentants de la société civile, notamment cinquante jeunes Européens. Ensemble, ils ont développé le nouveau manifeste “Sécurité, Démocratie et Villes”, qui a été adopté pendant la dernière session plénière. Découvrez le Manifeste ici.

Retour sur les débats

Le partage et l’échange d’informations et de points de vue étaient au coeur de la conférence. 4 sessions plénières, 16 ateliers, 17 visites de terrain et 30 sessions “zoom” ont rythmé l’événement. Découvrez les ateliers et leurs comptes-rendus en ligne.

Si vous avez participé à la conférence, merci de prendre une minute pour répondre à ce bref questionnaire. Vos retours et commentaires permettront à l’Efus d’améliorer leurs prochains événements.

Découvrez toutes les photos sur l’Efus Network et n’oubliez pas d’y partager vos photos et vidéos !

Organisée par

Sous le haut patronage de :

Sponsorisé par :

Pour plus d’informations

Promotion nationale des services publics locaux de médiation

Catégories

Constatant le développement continu de divers services publics de médiation au niveau local et la volonté des autorités locales de promouvoir la médiation comme un mode spécifique de régulation sociale et de gestion de conflits préventive et curative, le SPP Intégration sociale, le SPF Intérieur et le BeFUS asbl ont souhaité initier un projet commun intégré, ayant comme but le retissage des liens sociaux, la déjudiciarisation des conflits mais également l’amélioration du sentiment de sécurité au sein de la population.

Suite au succès de notre atelier du 15 octobre 2020 lors de la journée centrale de la Semaine Internationale de la médiation organisée par la Commission Fédérale de Médiation, nous souhaitions réitérer cette initiative et vous invitions dès lors à participer à notre webinaire de promotion nationale des services publics locaux de médiation qui a eu lieu le mardi 8 décembre 2020 de 10h à 12h. Notre projet de mise à l’honneur de la médiation au niveau local a été illustré par les témoignages d’élus, de partenaires et de professionnels locaux à regarder ci-dessous.

RDV en octobre 2021 pour la Semaine Internationale de la médiation 2021 et n’hésitez pas d’ici là à vous inscrire ici pour pouvoir contribuer et diffuser la cartographie nationale interactive des services publics locaux de médiation.

Personnes de contact

Semaine internationale de la médiation 2020 : “La médiation locale à l’honneur”

Notre projet

La médiation pratiquée par les services publics locaux est un moyen efficace de résoudre des problèmes relatifs à la vie communautaire (nuisances sonores, manque d’entretien, déchets, …) .
Afin de promouvoir la « culture de médiation » au sein des communes belges et afin d’améliorer l’accès des citoyens aux services publics de médiation, le Service Public de Programmation Intégration sociale, le Service Public Fédéral Intérieur (Direction Sécurité Locale Intégrale) et le Forum Belge pour la Prévention et la Sécurité Urbaine asbl s’associent pour créer, ensemble, un projet de sensibilisation nationale.

Nos actions en 2020

  • Création d’une cartographie nationale interactive des services publics de médiation. Vous pouvez, en un clin d’œil, découvrir les services de médiation qui travaillent dans votre commune autour du retissage des liens sociaux, de la déjudiciarisation des conflits mais également de l’amélioration du sentiment de sécurité au sein de la population.

Personnes de contact

“25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité”, Colloque national du BeFUS asbl

Catégories

En 2020, BeFUS asbl  fête ses 25 ans d’existence. Dans ce contexte, nous souhaitons réunir nos membres (élus locaux, directeurs et professionnels communaux) avec leurs partenaires locaux et supralocaux pour un regard critique sur les meilleures méthodologies et stratégies politiques locales permettant d’accroître le sentiment de sécurité des citoyens. Le webinaire prévu est une occasion unique de partager l’expérience pratique et les perspectives des acteurs impliqués. Les expertises collectées permettront de faire émerger des stratégies locales durables combinées à un certain nombre de suggestions politiques concrètes.

Aujourd’hui, afin de réagir aux conséquences de la pandémie, les autorités locales sont plus que jamais confrontées à de nombreux défis. En raison de la croissance démographique, la société est sous pression et l’inégalité économique croissante affecte la cohésion sociale, qui constitue la base de la sécurité et du sentiment de sécurité.

C’est pourquoi BeFUS souhaite renforcer l’expertise sur ces sujets et prendre des mesures pour une politique intégrée et holistique mettant en relation les différents niveaux de gouvernement.

Votre présence à cet échange de connaissances est indispensable afin d’être à la hauteur de notre ambition, à savoir, de travailler de manière multisectorielle et interdisciplinaire afin que les suggestions de politiques proposées soient adaptées aux besoins des acteurs locaux.
Nous vous invitons également à en parler à vos collègues et partenaires et à les y convier. Ce n’est que par la coopération au niveau local et par la transversalité qu’une approche intégrée, inter-services, à tous les niveaux de pouvoir, est possible afin que, in fine, la vision de la sécurité en tant que bien commun devienne une réalité durable.

Merci de bien vouloir remplir le formulaire d’inscription afin de recevoir la confirmation de votre participation à la webconférence nationale “25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité” du 21 janvier 2021.

Programme de la webconférence anniversaire des 25 ans de BeFUS asbl

Avec traduction simultanée en français et en néerlandais

  • 8h30 : Accueil technique
  • 9h : Accueil par la BeFUS-team et par Particitiz/Inventio, modérateurs de la webconférence
  • 9h05 : State of the art du BeFUS asbl : Bilan de 25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité, par Dorah ILUNGA, Présidente du BeFUS asbl et Echevine de Saint-Josse-ten-Node
  • 9h25 : Innovation labs : ateliers interactifs
  • 10h50 : Synthèse des innovation labs en plénière et recommandations
  • 11h20 : Perspectives du BeFUS et de l’EFUS : Conférence Internationale “Sécurité, Démocratie et Villes” 25-27 mai 2021, par door Elizabeth JOHNSTON, Déléguée Générale EFUS
  • 11h30 : Clôture

Thèmes des Innovation labs

  • Gouvernance locale et gestion de crise
  • Inclusion sociale des personnes avec multidiagnostics
  • Polarisation : pensée en “eux >< nous”
  • Nuisances et incivilités
  • Réhabilitation des auteurs de 18-25 ans

Les objectifs des innovation labs

Le but des ateliers est de se concentrer sur l’importance de la coopération entre les différents services, les niveaux de gouvernement et les différentes organisations. C’est pourquoi, les ateliers seront animés grâce à des processus d’intelligence collective dont les objectifs sont les suivants  :

  • Mobilisation : vous offrir un moment mobilisateur d’échanges entre membres de BeFUS asbl
  • Réseau : vous permettre de rencontrer les membres du réseau de BeFUS asbl que vous ne connaissez pas ou peu
  • Participation : au-delà d’un échange de pratiques, l’objectif sera d’ouvrir des espaces participatifs pour des prises de parole sur les enjeux liés aux thématiques abordées.
  • Dynamisation : Nous souhaitons en outre dynamiser notre nouvelle plateforme collaborative BeFUS Connect e en générant des échanges et discussions pertinentes pour nos membres.

Défis locaux actuels, problèmes et questions ouvertes

  • 1/ Qui ou quel (s) pilote (s) et avec qui ?
    • Qui prend la tête de la mise en place d’une telle collaboration multidisciplinaire ? Autorités locales ? Professionnels de la santé ? Travailleurs de terrain ? Justice ?
    • L’approche transversale doit-elle être encouragée de haut en bas (“top down”) ou de bas en haut (“bottom up”) ?
    • L’approche collaborative peut-elle être imposée ? A quel niveau ?
  • 2/ Quelles adaptations du cadre légal ?
    • Y a-t-il besoin d’un cadre ou d’une convention ? Le cadre peut-il être rempli de manière pragmatique et orienté en fonction de chaque cas ?
    • Y a-t-il besoin de conseil sur l’adaptation du cadre juridique existant ? Sachant qu’un cadre n’est jamais la panacée étant donné que son application reste dépendante de certaines personnes dans certains endroits.
  • 3/ Comment mettre en œuvre, évaluer et communiquer ? : La taille et la qualité du réseau jouent un rôle très important, les liens sont interpersonnels, avec leurs propres convictions et visions. Comment les autorités locales développent-elles alors un travail uniforme et cohérent ?

Nous nous réjouissons déjà de recevoir vos commentaires. D’ici là, n’hésitez pas à partager votre stratégie locale et/ou votre propre expertise ou contribution sur ces thèmes fascinants au sein de notre plateforme collaborative en ligne.

Pour plus d’informations sur notre association et sur nos 25 ans de promotion de la prévention et de la sécurité locales.

Le comité de gestion de BeFUS asbl composé de représentants des communes et villes d’Anderlecht, Mons, Bruxelles, Huy, Liège, Malines, Molenbeek, Mouscron, Saint Gilles, Saint Josse et Vilvorde

[1] BeFUS asbl (Belgian Forum for Urban Security) fait partie du Forum Européen pour la Sécurité Urbaine qui compte 250 villes membres.  BeFUS œuvre depuis 1995 pour des mesures de prévention et de sécurité efficaces et de haute qualité au niveau local. ll le fait par le biais de forums de discussion, d’échange de bonnes pratiques et de plaidoyer pour ses membres. En 2021, BeFUS asbl rassemble 100 villes et communes belges. Il est essentiel que la politique de prévention et de sécurité soit intégrale et intégrée, et ce, de manière équilibrée entre la prévention, la réparation et le suivi. Les questions de sécurité (re)font surface au niveau local, mais dépendent souvent de causes qui dépassent le local. Une bonne approche locale implique donc une approche commune entre les différents niveaux de pouvoir, mais aussi une mise en pratique locale qui soit transversale entre les services communaux, la zone de police et la justice.

“25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité”, Colloque national du BeFUS asbl

Catégories

En 2020, le BeFUS asbl fête ses 25 ans d’existence. Dans ce contexte, nous souhaitons réunir nos membres (élus locaux, directeurs et professionnels communaux) avec leurs partenaires locaux et supralocaux pour un regard critique sur les meilleures méthodologies et stratégies politiques locales permettant d’accroître le sentiment de sécurité des citoyens. Le webinaire prévu est une occasion unique de partager l’expérience pratique et les perspectives des acteurs impliqués. Les expertises collectées permettront de faire émerger des stratégies locales durables combinées à un certain nombre de suggestions politiques concrètes.

Aujourd’hui, afin de réagir aux conséquences de la pandémie, les autorités locales sont plus que jamais confrontées à de nombreux défis. En raison de la croissance démographique, la société est sous pression et l’inégalité économique croissante affecte la cohésion sociale, qui constitue la base de la sécurité et du sentiment de sécurité.

C’est pourquoi le BeFUS souhaite renforcer l’expertise sur ces sujets et prendre des mesures pour une politique intégrée et holistique mettant en relation les différents niveaux de gouvernement.

Votre présence à cet échange de connaissances est indispensable afin d’être à la hauteur de notre ambition, à savoir, de travailler de manière multisectorielle et interdisciplinaire afin que les suggestions de politiques proposées soient adaptées aux besoins des acteurs locaux.
Nous vous invitons également à en parler à vos collègues et partenaires et à les y convier. Ce n’est que par la coopération au niveau local et par la transversalité qu’une approche intégrée, inter-services, à tous les niveaux de pouvoir, est possible afin que, in fine, la vision de la sécurité en tant que bien commun devienne une réalité durable.

Merci de bien vouloir remplir le formulaire d’inscription afin de recevoir la confirmation de votre participation à la webconférence nationale “25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité” du 21 janvier 2021.

Programme de la webconférence anniversaire des 25 ans du BeFUS asbl

Avec traduction simultanée en français et en néerlandais

  • 8h30 : Accueil technique
  • 9h : Accueil par la BeFUS-team et par Particitiz/Inventio, modérateurs de la webconférence
  • 9h05 : State of the art du BeFUS asbl : Bilan de 25 ans de transversalité pour le sentiment de sécurité, par Dorah ILUNGA, Présidente du BeFUS asbl et Echevine de Saint-Josse-ten-Node, avec l’EFUS
  • 9h25 : Innovation labs : ateliers interactifs
  • 10h50 : Synthèse des innovation labs en plénière et recommandations
  • 11h20 : Perspectives du BeFUS et de l’EFUS : Conférence Internationale “Sécurité, Démocratie et Villes” 25-27 mai 2021
  • 11h30 : Clôture

Thèmes des Innovation labs

  • Gouvernance locale et gestion de crise
  • Inclusion sociale des personnes avec multidiagnostics
  • Polarisation : pensée en “eux >< nous”
  • Nuisances et incivilités
  • Réhabilitation des auteurs de 18-25 ans

Les objectifs des innovation labs

Le but des ateliers est de se concentrer sur l’importance de la coopération entre les différents services, les niveaux de gouvernement et les différentes organisations. C’est pourquoi, les ateliers seront animés grâce à des processus d’intelligence collective dont les objectifs sont les suivants  :

  • Mobilisation : vous offrir un moment mobilisateur d’échanges entre membres du BeFUS asbl
  • Réseau : vous permettre de rencontrer les membres du réseau du BeFUS asbl que vous ne connaissez pas ou peu
  • Participation : au-delà d’un échange de pratiques, l’objectif sera d’ouvrir des espaces participatifs pour des prises de parole sur les enjeux liés aux thématiques abordées.
  • Dynamisation : Nous souhaitons en outre dynamiser notre nouvelle plateforme collaborative https://forum.urbansecurity.be en générant des échanges et discussions pertinentes pour nos membres.

Défis locaux actuels, problèmes et questions ouvertes

  • 1/ Qui ou quel (s) pilote (s) et avec qui ?
    • Qui prend la tête de la mise en place d’une telle collaboration multidisciplinaire ? Autorités locales ? Professionnels de la santé ? Travailleurs de terrain ? Justice ?
    • L’approche transversale doit-elle être encouragée de haut en bas (“top down”) ou de bas en haut (“bottom up”) ?
    • L’approche collaborative peut-elle être imposée ? A quel niveau ?
  • 2/ Quelles adaptations du cadre légal ?
    • Y a-t-il besoin d’un cadre ou d’une convention ? Le cadre peut-il être rempli de manière pragmatique et orienté en fonction de chaque cas ?
    • Y a-t-il besoin de conseil sur l’adaptation du cadre juridique existant ? Sachant qu’un cadre n’est jamais la panacée étant donné que son application reste dépendante de certaines personnes dans certains endroits.
  • 3/ Comment mettre en œuvre, évaluer et communiquer ? : La taille et la qualité du réseau jouent un rôle très important, les liens sont interpersonnels, avec leurs propres convictions et visions. Comment les autorités locales développent-elles alors un travail uniforme et cohérent ?

Nous nous réjouissons déjà de recevoir vos commentaires. D’ici là, n’hésitez pas à partager votre stratégie locale et/ou votre propre expertise ou contribution sur ces thèmes fascinants au sein de notre plateforme collaborative en ligne.

Pour plus d’informations sur notre association et sur nos 25 ans de promotion de la prévention et de la sécurité locales.

Le comité de gestion du BeFUS asbl composé de représentants des communes et villes d’Anderlecht, Mons, Bruxelles, Huy, Liège, Malines, Molenbeek, Mouscron, Saint Gilles, Saint Josse et Vilvorde

 Le Belgian Forum for Urban Security asbl œuvre depuis 1995 pour des mesures de prévention et de sécurité efficaces et de haute qualité au niveau local. ll le fait par le biais de forums de discussion, d’échange de bonnes pratiques et de plaidoyer pour ses membres. En 2020, le BeFUS asbl rassemble 65 villes et communes belges, et fait partie du Forum Européen pour la Sécurité Urbaine qui compte 250 villes membres. Il est essentiel que la politique de prévention et de sécurité soit intégrale et intégrée, et ce, de manière équilibrée entre la prévention, la réparation et le suivi. Les questions de sécurité (re)font surface au niveau local, mais dépendent souvent de causes qui dépassent le local. Une bonne approche locale implique donc une approche commune entre les différents niveaux de pouvoir, mais aussi une mise en pratique locale qui soit transversale entre les services communaux, la zone de police et la justice.