Série de webinaires inspirés des 11 chapitres du manuel de Prévention et sécurité locales

Catégories

Imprimer cet article

Après notre première journée d’étude annuelle sur les 30 ans de politique locale de prévention et de sécurité en Belgique, organisée avec les Éditions Politeia, BeFUS asbl a le plaisir de vous inviter à une série d’ateliers participatifs en ligne sur les différents chapitres du manuel de prévention et sécurité locales :

  1. 29/09/2022 : Inclusion sociale des jeunes avec problèmes d’assuétudes et/ou de santé mentale.
  2. 13/10/2022 : Diagnostic du sentiment d’insécurité et évaluation participative par les jeunes : les conditions d’un usage.
  3. 18/10/2022 : Réhabilitation et prévention de la récidive des jeunes.
  4. 27/10/2022 : Technologies digitales pour la gestion de l’espace public et de ses jeunes utilisateurs.
  5. 17/11/2022 : La ville la nuit et les jeunes.
  6. 24/11/2022 : Positionnement des acteurs de la prévention sur le secret professionnel.
  7. 8/12/2022 : Nuisances et incivilités.
  8. 13/12/2022 : Prévention de la radicalisation au niveau local.
  9. 20/12/2022 : Police/citoyens

2023 

  1. 16/01/2023 : Futur des politiques belges de prévention
  2. 31/01/2023 : Approche en chaîne dans le cadre de la prévention de la récidive
  3. 14/02/2023 : évaluation et sentiment d’insécurité
  4. 07/03/2023 : secret professionnel et position des acteurs de prévention
  5. 21/03/2023 : participation au politiques locales de sécurité
  6. 25/04/2023 : Inclusion sociale et numériques des personnes
  7. 09/05/2023 : Polarisation sociale
  8. 23/05/2023 : Prévention de l’extrémisme violent au niveau local
  9. 06/06/2023 : Prévention des nuisances publiques et incivilités

Pour vous inscrire, il suffit de cliquer ici.

*Ces webinaires sont gratuits et la traduction simultanée est prévue.

 

Conférence finale ‘Community Policing without Borders’

Catégories

Imprimer cet article

Le projet “Community Policing without Borders” de l’IOM court à sa fin.

L’IOM (The International Organization for Migration) vous invite donc à revenir sur ses activités réussies et à regarder vers l’avenir le 16 février au Manos Conference center, Chaussée de Charleroi 135, 1060 Bruxelles.

Pour vous inscrire, il suffit de cliquer-ici

Cartographie nationale des services publics de médiation au niveau local

Catégories

Imprimer cet article

Vous devez être connecté pour voir ce contenu.

How to foster resilience in youth: new approaches within online and offline prevention

Catégories

Imprimer cet article

Renforcer la résilience des jeunes : nouvelles approches dans le cadre de la prévention en ligne et hors ligne.

Rejoignez-nous à l’événement final du projet ORPHEUS sur la prévention de l’extrémisme violent.

Découvrez les expériences internationales du Royaume-Uni, de la Belgique, de la France et des Pays-Bas.

Le projet ORPHEUS fournit aux travailleurs de jeunesse, aux éducateurs et aux décideurs politiques des outils et des connaissances pour aider les jeunes à devenir plus résilients face à l’extrémisme violent.

  • Où ? Centre de conférence Lamot – Haverwerf, 2800 Malines (Belgique)
  • Quand ? Mercredi 30 novembre de 9h00 à 17h00. Suivi d’une réception de mise en réseau.
  • L’entrée est gratuite, mais l’inscription est obligatoire.

Programme:

9 – 9 h 45 : Inscription et café
9.45 – 10h : Bienvenue à l’événement final d’ORPHEUS
10 – 10.15h : Accueil par votre ville hôte Stad Mechelen
10.15 – 11h : Discussion : de quoi parle ORPHEUS ?
11 – 11.30h : Pause café
11.30 – 12.30h : Intervenants inspirants sur la jeunesse, la prévention et la politique
12.30 – 13.30h : Déjeuner de réseautage
13.30 – 14.30u : Principes, méthodes et pratiques d’ORPHEUS. Ateliers parallèles session 1
14.30 – 15.30u : Principes, méthodes et pratiques d’ORPHEUS. Ateliers parallèles session 2
15.30 – 16h : pause café
16 – 17h : Spoken word par Sesa, table ronde et questions-réponses
17 – 18h : Réception de réseautage

Pour plus d’informations et pour vous inscrire, cliquer ici.

Verander – Atelier – du changement

Catégories

Imprimer cet article

L’atelier du changement, c’est l’espace des professionnels du social-santé, des bénéficiaires, patients et aidants, où ils peuvent se rencontrer, s’informer, proposer. Il doit leur permettre de prendre connaissance des enjeux et des réformes en cours (e.a. le Plan social-santé intégré), de s’organiser et de définir ensemble comment réaliser les missions du bassin.

“Vers une dynamique collective à l’échelle des bassins”

D’octobre à janvier, plusieurs dispositifs seront proposés au cœur de chacun des 5 bassins : une rencontre portes ouvertes, un focus groupe (4 réunions) et une enquête (online). Vous pouvez choisir de participer à l’un des 3 dispositifs ou à l’ensemble du processus.

Pour vous, professionnels du social-santé, cet atelier sera l’occasion de mieux appréhender les enjeux d’une organisation social-santé basée sur un territoire ainsi que des concepts-clés tels que l’intégration, l’accessibilité et la continuité et comment ils peuvent se concrétiser à l’échelle du bassin.

Pour plus d’informations et/ou pour vous inscrire, cliquer ici

Le manuel BeFUS 2022 de prévention et de sécurité locales est disponible !

Catégories

Imprimer cet article

 

La deuxième édition du manuel de prévention et de sécurité locales, fruit de la collaboration entre BeFUS asbl et les éditions Politeia, est disponible !

La Belgique, à travers ses collectivités locales, est confrontée à de nombreux défis depuis la mise en place des politiques locales de prévention et de sécurité. Les travailleurs des villes et communes ont des besoins méthodologiques, stratégiques et pratiques à prendre en considération.  

Cette deuxième édition du manuel BeFUS de prévention et de sécurité locales, réalisé en collaboration avec les Éditions Politeia, leur permettra d’avoir un outil de travail afin de créer, mettre en place, poursuivre, aménager ou développer des actions et projets de prévention et de sécurité.   

Pour ce faire, il est nécessaire de comprendre l’évolution historique et le développement des différentes stratégies de prévention et de sécurité.  C’est pour cette raison que le manuel met l’accent, dans le premier chapitre, sur le concept même de prévention et plus particulièrement de la prévention de la délinquance et de l’insécurité.  

BeFUS asbl a tenu, dans les nouveaux chapitres qui suivent, à valoriser plusieurs pratiques locales, concernant :  

  • Sentiment d’insécurité et évaluation
  • Secret professionnel et posture des acteurs de la prévention
  • Participation citoyenne et politique locale de sécurité
  • La ville la nuit
  • Approche en chaîne dans le cadre de la prévention de la récidive
  • Les bases légales d’un dispositif de surveillance par caméra

Ces thèmes d’actualité sont complexes et nécessitent une attention particulière et une démarche méthodique et transversale.  

Pour conclure, cette deuxième édition du manuel de prévention et de sécurité locales, qui fait suite à la première édition, est un must pour les professionnels de la prévention et de la sécurité.  Onze thèmes y sont analysés et rédigés par un duo d’auteurs néerlandophones et francophones. Le manuel sera mis à jour annuellement sur base des échanges de connaissances et de pratiques entre les membres de BeFUS asbl

Laissez-vous influencer par le seul réseau national belge qui rassemble les autorités locales et les professionnels de la prévention et de la sécurité à travers l’adhésion de 52 villes et communes et de 9 institutions partenaires. 

Pour commander le manuel BeFUS de prévention et de sécurité locales : cliquez ici

Bonne lecture ! 

Entamer une formation (inter)universitaire à la médiation ?

Catégories

Imprimer cet article

Envie d’ajouter une corde à votre arc et d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences (outils, postures,…) en matière de prévention et de gestion des conflits ?
=> L’UCLouvain, l’USL-B et l’UNamur vous proposent quatre Certificats interuniversitaires en médiation dans différents champs (médiation générale, familiale, civile, commerciale, sociale, locale, scolaire, pénale et soins de santé)
=> Démarrage fin septembre/ début octobre 2022
=> Formations multidisciplinaires alliant théorie et pratique, dispensées en horaire adapté par des enseignant·e·s des universités partenaires ainsi que des médiateur·rice·s reconnu·e·s dans leurs domaines d’intervention.
=> Formations universitaires agréées par la Commission fédérale de médiation pour celles portant sur les matières régies par le Code judiciaire (médiations familiale, civile, commerciale et sociale).

Envie d’en savoir plus ?
o web – mail : certificat-mediation@usaintlouis.be
o tél : 0499 670 453

 

Ouverture à Bruxelles d’une première salle de consommation à moindre risque (SCMR)

Catégories

Imprimer cet article

Communiqué de presse :

GATE, la première SCMR bruxelloise, a ouvert ses portes le 5 mai dernier au n°9 de la rue de Woeringen. Les premiers résultats enregistrés par le dispositif sont probants au regard des objectifs visés. Nous vous invitons à les découvrir en immersion au coeur du dispositif d’accueil et d’accompagnement socio-sanitaire.

En ouvrant une SCMR, à l’instar de bon nombre d’autres villes européennes et de Liège, le Bourgmestre de la Ville de Bruxelles – Philippe Close, le Ministre Président de la Région de Bruxelles-Capitale – Rudi Vervoort offrent une solution éprouvée et efficace pour contrer la réalité des scènes ouvertes de consommation et le Ministre de l’environnement et de la santé – Alain Maron. GATE est une porte d’entrée vers le soin dans la dignité et le respect du droit à la santé pour tous. L’asbl Transit et la MASS de Bruxelles opérationnalisent le dispositif.

Pour Philippe Close, Bourgmestre de la Ville de Bruxelles, « il fallait agir dans l’intérêt de tous, sans « invisibiliser » les personnes dépendantes aux drogues vivant en situation de grande précarité. Beaucoup d’entre elles n’ont aujourd’hui aucune alternative à la rue pour consommer et sont exclues, par leurs conditions de (sur)vie, des trajectoires de soins conventionnés. GATE (SCMR) va leur offrir un lieu médicalisé, supervisé par des professionnels de la santé, accessible sans prérequis administratif. Le dispositif va les accompagner vers un mieux-être et permettre d’initier des trajectoires de soins, des remises en ordre socio-administrative, de travailler sur l’accès au logement, … ».

L’élaboration d’un tel projet a nécessité des collaborations étroites entre tous les acteurs et tous les niveaux de pouvoir concernés, parties des chaînes de prévention, du soin, de la sécurité et de la cohésion sociale. Un protocole de collaboration délimitant les compétences de chacun et organisant le fonctionnement du dispositif a été signé. Il porte une attention particulière à la sécurité dans et aux abords du dispositif. Il définit une zone d’attention prioritaire dans laquelle la police veillera au respect de la tranquillité publique et à la lutte contre le trafic de drogues.

Pour le Ministre Président de la Région de Bruxelles- Capitale, « la SCMR s’inscrit dans une politique de cohésion sociale visant à ne laisser personne sur le bord de la route. En s’adressant aux personnes fragilisées, cumulant de nombreux facteurs de vulnérabilité liés à la grande précarité et à l’usage de drogue, la SCMR offre un accès aux soins dans la dignité et constitue aussi une opportunité de pacification de l’espace public. Située à proximité de scènes ouvertes de consommation (Gare du Midi, Anneessens, Lemonnier, Stalingrad, …) le lieu supervisé et encadré offre des perspectives de resocialisation, de remise en ordre socio administrative, d’accompagnement vers un mieux-être et vers des solutions d’hébergement. »

Une ordonnance de la Commission Communautaire Commune relative à l’agrément et au financement des services actifs en matière de réduction des risques liés aux usages de drogues, confère au dispositif un cadre légal. Pour Alain Maron, Ministre bruxellois de la Santé « Il était primordial de légiférer. C’est pourquoi le Parlement bruxellois a voté en juillet dernier une ordonnance de la Commission Communautaire Commune relative à l’agrément et au financement des services actifs en matière de réduction des risques liés aux usages de drogues. Cette ordonnance confère au dispositif un cadre légal. Elle permet d’une part, de protéger les travailleurs et les organisations pour qu’ils ne soient pas dans l’illégalité par rapport à la loi Drogues fédérale de 1921 et d’autre part, elle garantit la mise en oeuvre et le respect d’une série de normes de qualité indispensables au fonctionnement de ce type de structure. »

Cette innovation locale représente une ressource nouvelle destinée à améliorer le cadre de vie de tous les Bruxellois. C’est donc très sereinement que tous, nous envisageons la SCMR comme une opportunité à la croisée des chemins entre souci de santé et pacification de l’espace public.

Présentation et échange: Réinsertion post-prison à Londres

Catégories

Imprimer cet article

Journée d’étude: 30 ans de politique locale de prévention et de sécurité en Belgique. Le rôle des autorités locales dans la prévention du sentiment d’insécurité.

Catégories

Imprimer cet article

Politeia et BeFUS asbl s’unissent dans une nouvelle journée d’étude annuelle sur la prévention et la sécurité locale. Pour cette première édition, nous démarrons par une analyse interactive et pratique du rôle des autorités locales dans 30 ans de politique locale de prévention et de sécurité en Belgique.

Plus d’informations et inscriptions

Merci de donner votre satisfaction de la journée d’étude ici svp, votre avis sera tenu en compte pour l’édition suivante : )

En raison de la pandémie, les autorités locales ont été plus que jamais confrontées à de nombreux défis. La croissance démographique exerce une pression sur la société et les inégalités économiques croissantes érodent les liens sociaux qui constituent la base du sentiment de sécurité des citoyens. Au travers de quatre ateliers participatifs et d’un débat intersectoriel, nous proposons des réponses et des solutions pour prendre les mesures nécessaires à une politique intégrée et globale qui relie les différents niveaux de gouvernement.

Notre objectif est de mettre en lumière l’évolution du rôle des autorités locales en 30 ans, et de travailler ensemble en synergie sur la prévention locale de l’insécurité à l’horizon 2052. Nous aborderons les différents chapitres du manuel BeFUS 2022 “Prévention et sécurité locales”.

Quatre ateliers participatifs seront organisés afin de travailler ensemble sur les sujets de préoccupation sur le terrain grâce à des techniques qui exploitent l’intelligence collective. En effet, nous voulons offrir une journée d’étude qui, grâce à une méthodologie innovante, surprend et dynamise nos membres. Par conséquent, les ateliers seront facilités par des processus d’intelligence collective avec les objectifs suivants :

– Mobilisation : offrir à nos membres un moment de mobilisation qui les engage à poursuivre leur implication dans l’asbl.

– Mise en réseau : un moment pour réunir les membres du réseau BeFUS asbl qui ne se connaissent pas ou peu.

– Adhésion : offrir une journée qui renforce l’engagement et le sentiment d’appartenance des membres.

– Participation : outre un échange de pratiques, il s’agira d’ouvrir des espaces participatifs pour exprimer des opinions sur des questions liées aux thèmes abordés.

– Dynamisation : Nous souhaitons également rendre notre nouvelle plateforme de coopération plus dynamique, en générant des échanges et des discussions pertinents pour nos membres.

Ce colloque sera suivi d’une série d’ateliers en ligne inspirés des 11 chapitres du manuel 2022 de BeFUS asbl “Prévention et sécurité locales”, organisés par BeFUS asbl de septembre à décembre 2022 (avec traduction simultanée). Inscrivez-vous y ici, ces webinaires sont gratuits pour les membres de BeFUS asbl.